Le coworking a littéralement révolutionné l’immobilier d’entreprise et permet à des milliers d’entrepreneurs de mutualiser les coûts. Outre l’aspect financier, ce dernier répond parfaitement aux nouvelles exigences du marché du travail telles que l’émergence du nomadisme, du travail collaboratif, la nécessité de se constituer un réseau, la prise en compte du bonheur et du bien-être au travail, etc.

En somme, il est devenu en l’espace de quelques années seulement un véritable art de vivre. Pour preuve, des milliers d’espaces partagés existent à travers le monde et la tendance ne semble pas s’essouffler. À ce titre, la France et notamment la ville de Paris ne font pas exception, puisque cette dernière alloue plus de 35 000 mètres carrés d’espaces aux entreprises désireuses de s’installer à La Défense. Un chiffre substantiel qui démontre qu’en la matière l’offre et la demande ne tardent pas à se rencontrer.

Si vous souhaitez trouver des places disponibles en coworking, des sites spécialisés comme Le Coworking BAP mettent à disposition de leurs utilisateurs un moteur de recherche avec des champs à compléter tels que la localisation recherchée, le nombre de postes et la durée de location.

Les chiffres du coworking en France

Au cœur de notre territoire, ce sont plus de 700 entreprises de coworking qui se sont installées. Avec ses 56 millions de m², la région Île-de-France, à elle seule, concentre un tiers de la demande.

Après une étude parue le 7 février 2019 par Cushman & Wakefield – leaders mondiaux de l’immobilier d’entreprise – nous apprenons que les villes françaises qui accueillent le plus de coworkers sont Paris, Lyon, Bordeaux, Marseille et Nantes. Ce phénomène s’explique assez facilement en raison d’un dynamisme économique plus important au sein des grandes villes. De fait, les entrepreneurs et les start-up sont plus enclins à venir s’y installer et à s’y développer. Les plus grandes agglomérations françaises sont de véritables viviers pour les porteurs de projet ; en conséquence, les espaces de coworking se multiplient d’autant !

En cinq ans seulement, le nombre d’espaces a été multiplié par 10, faisant de notre pays un véritable pionnier en la matière sur la scène européenne. Voir ici pour en savoir plus.

Qui sont les clients des entreprises de coworking ?

Selon Cushman et Wakefiels Research & Insight UK, le panel de clients s’est élargi au fur et à mesure du développement du coworking. Si les start-up étaient largement représentées à ses débuts, force est de constater que la demande a quelque peu évolué depuis.

En effet, l’évolution de la demande sur les trois dernières années nous montre que les indépendants et entrepreneurs individuels sont ceux dont la fréquentation a été la plus importante : + 17 % pour les micro-entreprises par exemple. Il y a fort à parier que cette tendance vienne s’accroître dans les années à venir. De fait, rien que sur l’année 2018, ce sont 66 500 immatriculations sous le statut de la micro-entreprise qui ont été constatées, ce qui équivaut à une augmentation de 28 % par rapport à l’année précédente. Un chiffre relativement important qui devrait élargir davantage le paysage du coworking en France dans les années à venir !

Noter cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici