Comment perdre du poids à la ménopause

Publié par Jerome le octobre 18, 2018 | Maj le octobre 18, 2018

“Je mange à peine et je grossis.” Cette phrase vous dit quelque chose ? L’organisme change avec l’âge. Il perd de l’eau, réduit la masse musculaire et accumule une plus grande quantité de graisse dans certaines parties du corps comme l’abdomen et les cuisses, la peau est moins élastique et cela augmente également la flaccidité. “Ce n’est pas comme si les femmes étaient plus grosses dès l’âge de 50 ans. Ce qui se passe, c’est que la graisse corporelle est redistribuée et la musculature, plus faible, ne peut pas retenir cette graisse. Tout tombe, ça donne la sensation d’avoir un excès de peau et le nombril semble être plus bas. Et ce changement dans la forme de l’organisme donne une sensation de gras”, explique Meritxell Martí, auteur de “Living Healthy, Feeling Good.

Dans le cas spécifique de la ménopause, il arrive aussi que dans cette période, la production d’hormones diminue. D’une part, l’hormone thyroïdienne diminue, ce qui ralentit le métabolisme, et d’autre part, la production d’œstrogènes et de progestérone diminue. Ce dernier est chargé d’équilibrer le cortisol, que nous produisons dans des situations stressantes et qui nous fait souffrir d’anxiété, l’un des symptômes de la ménopause, et aussi que nous “attaquons le frigo”. Une autre hormone qui peut être hors de contrôle (dans ce cas en raison de la réduction de l’œstrogène) à ce stade est l’insuline, qui est sécrétée lorsque nous consommons du sucre. “Si vous prenez peu de calories mais qu’il s’agit principalement de sucres, nous accumulerons des graisses, car notre organisme n’utilisera que des sucres comme source d’énergie “, explique Martí. Ainsi, pour éviter ces pics d’insuline, l’expert conseille de consommer des aliments à faible indice glycémique comme les glucides à absorption lente comme l’avoine, le pain et les céréales à grains entiers et les aliments riches en fibres.

Changez vos habitudes pour ne pas grossir.

Pour augmenter la masse musculaire et rassasier l’appétit, l’auteur de Living Healthy, Feeling Good conseille d’augmenter l’apport alimentaire en protéines de haute qualité. Réduisez votre consommation de viande rouge et choisissez des aliments contenant des protéines de qualité : poissons gras, œufs, légumineuses, tofu….

N’oubliez pas de boire de l’eau, mais ne soyez pas obsédé. Il n’est pas nécessaire que vous vous forciez à boire deux litres d’eau par jour, car vous devez aussi tenir compte du reste des liquides que vous ingérez tout au long de la journée, mais il est important que vous le preniez comme d’habitude car avec l’âge, vous étanchez votre soif, vous avez moins envie de boire.

Mangez plus de légumes que de fruits.

N’éliminez pas les graisses de votre vie et choisissez les plus saines.

Évitez les sucres simples, les farines raffinées, l’alcool, les boissons sucrées, les aliments riches en calories et les gras saturés comme ceux des aliments frits et des pâtisseries.

Pratiquez la pleine conscience appliquée aux aliments ou à l’alimentation consciente : mangez lentement, appréciez ce que vous mangez et appréciez, mâchez bien et respectez des heures de repas stables.

Choisissez des exercices qui équilibrent le corps et l’esprit, comme le yoga, le Pilates, le tai-chi ou des exercices par intervalles, car les exercices intenses peuvent stresser et augmenter davantage le taux de cortisol.

Essayez de dormir plus longtemps. Lorsque le manque de sommeil est habituel, notre corps compense ce besoin en ressentant davantage la faim et en mangeant davantage. Augmente la production de ghréline, qui à son tour provoque l’accumulation de graisse abdominale.

Vas-y doucement. Respirez et contrôlez votre niveau d’anxiété, surtout à la première heure le matin.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *