La pauvreté touche 1,3 milliard de personnes dans le monde, selon l’ONU

Publié par emma le octobre 29, 2018 | Maj le octobre 29, 2018

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, appelle à “ne laisser personne derrière soi” et rappelle que l’éradication de la pauvreté “n’est pas une question de charité, mais de justice.

Environ 700 millions de personnes vivent avec moins de 1,90 dollar par jour, mais les Nations Unies (ONU) vont plus loin et mettent en garde contre la “pauvreté multidimensionnelle”, qui touche plus de 1,3 milliard de personnes, dont la moitié a moins de 18 ans.

A l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a rappelé que la disparition de ce fléau apparaît comme un objectif clé des Objectifs du développement durable (SDD). A l’horizon 2030, António Guterres a appelé à ” ne laisser personne de côté ” et à faire de ce défi l’une des principales priorités de la communauté internationale : ” Mettre fin à la pauvreté n’est pas une question de charité, mais de justice “.

A cet égard, António Guterres souligne que l’éradication de la pauvreté et la réalisation des droits de l’homme vont de pair. L’Afrique subsaharienne, avec 560 millions de pauvres, et l’Asie du Sud, avec 546 millions, représentent 83 % de la pauvreté multidimensionnelle dans le monde. Dans le cas de la première région, les cas graves s’élèvent à 342 millions, alors qu’en Asie du Sud, ils sont environ 200 millions, selon l’indice développé par l’ONU en coordination avec l’Initiative d’Oxford sur la pauvreté et le développement.

Des raisons d’espérer ?

La Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté a été célébrée pour la première fois il y a 25 ans et, depuis lors, “près d’un milliard de personnes” ont réussi à surmonter cette situation “grâce au leadership politique, au développement économique exclusif et à la coopération internationale”. Cependant, il en manque encore une immense quantité, la plus élémentaire.

Le rapport souligne également la disparité entre les zones urbaines et rurales, puisque si dans les villes, le nombre de pauvres multidimensionnels est de 200 millions, dans les zones rurales, il atteint 1,1 milliard. Les Nations Unies affirment que dans toutes les régions du monde vivent des gens qui souffrent d’une forme ou d’une autre de pauvreté – même en Europe et en Asie centrale, il y en aurait 4 millions – alors elles ont appelé à ne pas baisser leur garde. A cet égard, il a averti que 879 millions de personnes risquent de tomber en dessous du seuil, surtout si elles sont plongées dans des crises ou des catastrophes naturelles.

En termes de progrès, le rapport met en lumière le cas de l’Inde, un pays qui, bien qu’il continue d’enregistrer des taux élevés, a réussi à améliorer considérablement le niveau de la pauvreté multidimensionnelle. Selon l’ONU, cette proportion est passée de 55 à 28 % en une décennie. L’augmentation de l’espérance de vie en Afrique subsaharienne, de plus de sept ans entre 2006 et 2017, et en Asie du Sud, de près de quatre ans au cours de la même période, est également encourageante. En outre, les taux de scolarisation dans le primaire ont atteint 100 % dans la région africaine.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *