Les partis de gauche au Parlement français présenteront lundi prochain une motion de censure contre le gouvernement pour sa gestion de la crise du “gilet jaune” et pour présenter qu'”une autre voie est possible”.

Comme l’a annoncé aujourd’hui le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure, la motion de censure bénéficie du soutien d’Insumisa France (extrême gauche) et du Parti communiste, bien qu’ils souhaitent que d’autres groupes rejoignent leur initiative à l’Assemblée nationale.

Les déclaration à la presse

Dans des déclarations à la presse, Faure a expliqué que les trois groupes “chercheront à élargir le cadre” des partis qui rejoindront la motion dans les jours à venir, qui a peu d’options pour prospérer en raison de la confortable majorité absolue dont dispose le parti au pouvoir, la République en mouvement (LREM).

Le leader socialiste, conscient de cela, se demande : “A quoi bon ? Montrer qu’une autre voie est possible (…) Il y a un but commun, que la fiscalité est plus juste”.

Les députés doivent voter à l’Assemblée nationale sur la motion de censure au moins 48 heures après sa présentation, prévue lundi.

Un gouvernement qui va droit au mur

“Nous voyons clairement qu’il existe un gouvernement qui va droit au mur et conserve la même logique politique. Notre responsabilité collective est d’arrêter cela et de nous assurer que nous changeons de gouvernement, et donc de politique”, a déclaré Ugo Bernalicis, député de La Francia Insumisa.

Pour le représentant de gauche, si les politiciens ne canalisent pas les troubles, “le trouble viendra”, donc “il existe des moyens institutionnels pour agir, que le Parlement agisse.

Noter cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici