Où en est la 5G en France ?

High Tech Où en est la 5G en France ?

Aspirants à profiter d’une bande passante plus grande, les français espéraient pour cette année 2020 l’arrivée de la 5G dans l’hexagone. Mais la situation sanitaire actuelle qui prévaut sur l’ensemble du territoire, ne favorise pas vraiment le respect du calendrier initialement prévu par les autorités. Voici pour vous le point de ce projet de déploiement de la 5G en France.

La 5G en France: où en sommes-nous ?

Selon le planning initialement prévu par les responsables de l’ARCEP, l’arrivée de la 5G en France devait être effective en juillet 2020. Néanmoins, le confinement décrété dans le cadre de la lutte contre la pandémie du coronavirus, a visiblement changé la donne.

Les autorités ont annoncé il y a quelques jours, qu’elles étaient dans l’incapacité d’organiser dans un tel contexte,  les enchères d’attribution des fréquences qui étaient prévues pour se tenir en Avril. Et cela se comprend puisque tenir une telle rencontre, irait à l’encontre de toutes les mesures de prévention prises par le gouvernement pour lutter contre la pandémie du Covid-19. Voilà malheureusement tel que se présente aujourd’hui, la situation concernant l’arrivée de la 5G en France.

Que prévoyait le calendrier?

Le déploiement de la 5eme génération mobile est rentré dans sa phase active de préparation  en France depuis la fin de l’année 2019. Le vrai premier rendez-vous (février 2020), était la première phase de sélection des opérateurs aspirant à acquérir des fréquences. Les heureux gagnants étaient SFR, Orange, Bouygues Télécoms, et Free Mobile. La seconde partie du processus d’attribution de fréquences prévue pour Avril 2020, devrait se solder par le déploiement dans les villes pilotes de la 5G. Il s’agit des enchères d’allocation des fréquences et permettraient à l’État de gagner environ 2,17 milliards d’euros.

Pour l’année en cours, les opérateurs devraient couvrir chacun entre 5 à 10 villes, on peut donc affirmer que la 5G en France serait une réalité pour la majorité des Français dans les années à venir. D’ailleurs, selon le planning, en 2022 tous les opérateurs retenus, devraient avoir installé 3000 sites et 8000 en 2030 ; l’année au cours de laquelle la quasi-totalité du territoire sera en mode 5G.    

Que pensent les opérateurs de cette situation?

Dans la pratique, la situation actuelle de stagnation du projet de déploiement de la 5G en France arrange bien les différents opérateurs impliqués. En effet le confinement actuel a fait exploser la consommation en bande passante des utilisateurs. Il serait donc problématique pour ces opérateurs de gérer à la fois, la demande sans cesse croissante en capacité internet des populations confinées, et le lancement de ce nouveau réseau qui est sensé fournir de très gros débits. La situation leur offre donc un petit temps de répit.

A tout cela, il faut ajouter l’épineux problème Huawei, constructeur chinois qu’une certaine puissance essaie de combattre en réclamant le boycott de ses terminaux. Ces différents opérateurs continuent cependant par se préparer pour le respect des cahiers de charge, le moment venu.

Quelles sont les perspectives pour l’avenir?

Malgré le retard, l’arrivée de la 5G en France n’est pas pour autant compromise. Il s’agit d’une question de temps. C’est d’ailleurs ce qu’a annoncé l’ARCEP il y a quelques jours, en stipulant qu’il sera absolument utopique de projeter la tenue des enchères pour une date précise, puisque personne ne sait jusqu’à quand pourra s’arranger la situation sanitaire actuelle.

L’autorité continuera donc à réfléchir à tous les scénarios possibles, pour être prête dès que s’offrira la possibilité. Les utilisateurs pourront se satisfaire en attendant, de la fibre optique en France, pour assouvir leur soif de très haut débit. La seule différence est qu’ils ne pourront pas en disposer peu importe la position.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici