Une odeur de soufre inquiétante en île de France : Les premières informations

Actualité Une odeur de soufre inquiétante en île de France : Les premières...

Un évènement étrange s’est produit en région parisienne, précisément en île de France, dans la nuit du 10 mai au 11 mai dernier. Plusieurs internautes ont soulevé le problème sur les réseaux sociaux, car le lundi 11 mai a eu lieu le déconfinement progressif pour la reprise des activités économiques.

En effet, cette odeur s’apparentait selon les personnes qui l’ont remarquée à celle du soufre. Ainsi, plusieurs autorités, dont les sapeurs-pompiers, ont essayé de rassurer la population quant aux sources possibles de cette odeur. Par ailleurs, voici plus d’informations concernant la source de l’odeur et ce qui s’est réellement passé !

Que s’est-il passé ?

Du dimanche 10 mai au lundi 11 mai, toute la région parisienne a été envahie par une odeur étrange. En effet, étant en confinement depuis plusieurs mois à cause du covid-19, les français pouvaient dès ce lundi, sortir grâce à la décision de déconfinement progressif. Ainsi, sur les réseaux sociaux, notamment Twitter, plusieurs personnes ont fait part de la présence de cette odeur comparable à celle du soufre.

Selon de nombreux internautes, cette odeur était très désagréable. Elle a été détectée dans d’autres régions également, telle que l’Oise. L’effluve a interpellé tous ceux qui ont eu à la sentir, car elle faisait penser à l’odeur de soufre ou du gaz. Des travaux importants n’étant pas en cours, les sapeurs-pompiers ainsi que les autorités locales s’évertuent à calmer la population.

Par ailleurs, face à l’inquiétude, les populations françaises pensent à de nombreuses théories, notamment celle de l’intoxication ou de l’empoisonnement collectif. Cependant, il faut comprendre qu’après deux mois de confinement, personne ne s’attend à recevoir en pleine face une telle odeur.

En parcourant les nombreux tweets, on se rend compte que cette odeur de soufre a causé de nombreux dégâts. Une internaute, Swan Lia a tweeté : « Hier j’ai promené mon chien de 21 heures 30 à 22 heures dans le 17ème, le ciel était étrange, odeur de soufre. Viennent les yeux et la gorge qui brûlent. En rentrant nausées, maux de tête et étourdissements. L’angoisse quand on nous dit ce n’est rien ».

Les populations évoquent la théorie du complot et toutes les autres théories pouvant expliquer cette situation. Le ciel avait pris une teinte jaune et depuis l’identification de l’odeur, aucune explication précise n’a pas encore été donnée.

Au vu de la psychose créée par cette odeur de soufre et l’atmosphère, les personnes aptes à donner des explications en donnent plusieurs. Certaines études sont faites pour déterminer l’origine exacte de l’odeur. Les sapeurs-pompiers ont été pris d’assaut par les appels téléphoniques et ont donc réagi sur Twitter.

Quelle est cette odeur ?

C’est avec un tweet en fin de soirée du 10 mai que les pompiers de l’île de France ont essayé de rassurer la population : «odeur de soufre ressentie sur plusieurs départements vraisemblablement liée aux récentes intempéries. Prise en compte, cette odeur ne correspond à aucune intervention particulière en cours. Merci de ne composer le 18-112 qu’en cas d’urgence avérée ».

Les intempéries : causes probables ?

En effet, des orages sont survenus en région parisienne le samedi soir. Des rafales et des pluies éparses avaient fait rage et s’abattaient toujours légèrement jusqu’au lundi. Par ailleurs, plusieurs idées sont émises pour comprendre l’origine de l’odeur de soufre. Le Premier adjoint au Maire, Emmanuel Grégoire a expliqué que l’odeur était bel et bien là, mais en concentration très faible.

L’origine de cette odeur reste incertaine jusqu’à présent. Il est difficile de dire s’il s’agit de la pollution ou des intempéries survenues un peu plus tôt dans la journée. Emmanuel Grégoire soutient qu’il existe « une forte suspicion que les fortes précipitations aient pu provoquer un brassage des eaux d’assainissement. Ce qui aurait fait remonter l’acide sulfurique et aurait créé l’odeur de soufre ».

Cette hypothèse pourrait être cohérente, car Pierre Perrault, l’un des responsables de l’organisme chargé de la surveillance de la qualité de l’air en île de France la soutient. Il affirme que les conditions de la météo sont dispersives et qu’avec le vent, la pollution atmosphérique qui a conduit à ces odeurs est normale.

Par ailleurs, le syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne ne relève pas d’anomalie sur les systèmes. Il y a eu plusieurs contrôles ces deux derniers jours, sans suite. Ce qui amène à la conclusion que ces odeurs ne viennent pas du système d’assainissement.

La pollution : raison valable ?

Une nouvelle piste a été donnée concernant cette histoire. Il s’agit d’un nuage de dioxyde de soufre qui viendrait de la Suède ou de la Pologne. Cette raison a été avancée, mais ne trouve pas de support. Des teneurs en dioxyde de soufre élevées n’ont pas été relevées par Airparif.

L’hypothèse n’est pas réfutée, mais elle semble peu probable. Emmanuel Grégoire affirme à l’APF : « les experts nous disent que c’est possible ». Il faut alors se tourner vers d’autres causes probables, comme un accident industriel.

Serait-ce un accident industriel ?

Les odeurs incommodantes qui ont mis les populations de l’île de France en alerte pourraient provenir d’un accident industriel. Emmanuel Grégoire dit à la télévision ::

« est-ce qu’un incident industriel aurait pu provoquer ça et n’aurait pas été déclaré aux pompiers ? »

Or, dans la nuit du dimanche, les sapeurs-pompiers ont rassuré tout le monde sur Twitter qu’ils ne font aucune intervention particulière. Ils ont plutôt évoqué les intempéries. La préfecture de police a également martelé qu’elle n’a été mise au courant d’aucun accident lié à l’industrie. Les causes de cet incident restent floues, mais les investigations continuent certainement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -