Les nouveaux vaccins obligatoires pour les nourrissons en 2018

Publié par Jerome le août 30, 2018 | Maj le septembre 29, 2018

Depuis bien des années, 3 vaccins font office de vaccins obligatoires pour les nourrissons : le DTP (diphtérie, tétanos, poliomyélite). Pour ces vaccins, trois injections sont nécessaires à un mois d’intervalle. Mais, depuis bientôt deux ans, les réformes du ministère en charge de la Santé publique ont fait passer le nombre de vaccins obligatoires chez le nourrisson de 3 à 11. Plusieurs raisons sous-tendent cette décision de préservation de la santé publique.

Quels sont les vaccins obligatoires pour bébé depuis 2018 ?

Aujourd’hui, les autorités estiment que la couverture de certains vaccins bébé est insuffisante. 8 vaccins supplémentaires, qui sont autrefois des vaccins recommandés, seront rendus obligatoires en plus des 3 qui le sont déjà. En définitive, le nombre des vaccins obligatoires pour bébé en France depuis 2018 passe de 3 à 11. Ils sont rendus obligatoires, car ils protègent l’enfant contre les maladies. Il s’agit des vaccins contre :
  • La poliomyélite : déjà obligatoire, il a un taux d’efficacité supérieur à 90 % ;
  • Le tétanos : déjà obligatoire, son taux d’efficacité atteint 100 % ;
  • La diphtérie : déjà obligatoire, son taux d’efficacité chez le nourrisson varie entre 96 et 98 % ;
  • La coqueluche : efficacité comprise entre 85 et 90 % ;
  • La rougeole : efficace à près de 100 % après injection de deux doses ;
  • Oreillons : efficacité du vaccin supérieur à 90 % ;
  • Rubéole : protection proche de 100 % ;
  • Hépatite B : concentrations protectrices d’anticorps chez plus de 95 % des nourrissons ;
  • Méningite à Haemophilus influenzae b : protection proche de 100 % ;
  • Pneumonie, méningite et septicémie à Pneumocoque : protection du nourrisson supérieure à 90 % ;
  • Méningite et septicémie à méningocoque C : efficacité supérieure à 90 %.

Le calendrier vaccinal

1er mois de vie :   injection unique recommandée de BCG pour les nouveau-nés qui présentent un risque élevé de contracter la tuberculose

2 mois : première injection obligatoire de DTP (diphtérie-tétanos-poliomyélite), de pneumocoque, de HIB (Haemophilus influenzae b), d’hépatite B et de coqueluche

4 mois : deuxième injection obligatoire (idem aux vaccins injectés lors du 2e mois)

5 mois : première injection obligatoire de méningocoque C

11 mois : troisième injection obligatoire de DTP (diphtérie-tétanos-poliomyélite), de pneumocoque, de HIB (Haemophilus influenzae b), d’hépatite B et de coqueluche

12 mois : première injection obligatoire de rougeole-rubéole-oreillons et deuxième injection de méningocoque C

De 16 à 18 mois : deuxième injection obligatoire de rougeole-rubéole-oreillons

6 ans : rappel d’injection obligatoire DTP, coqueluche

De 11 à 13 ans : rappel d’injection obligatoire DTP, coqueluche

Pourquoi vacciner bébé ?

Lorsqu’un nourrisson est vacciné contre un agent pathogène (un virus ou une bactérie), son système immunitaire apprend à se défendre contre lui. Si la personne vaccinée est mise en contact par la suite avec l’agent infectieux, son système immunitaire le reconnaîtra et l’éliminera avant qu’il ne puisse provoquer une maladie. Il est donc important de faire immuniser les nouveau-nés contre ces agents infectieux.

Le vaccin permet :
  • De sauver des vies ;
  • De prévenir la propagation d’une maladie ;
  • De constituer une bonne protection pour les enfants ayant reçu la dose adéquate ;
  • De faire des économies sur les coûts médicaux des maladies pouvant être évitées par vaccination.

Nouveaux vaccins pour bébé : qu’en pensent les parents ?

Pour bon nombre de parents, la première vaccination du nouveau-né est une épreuve. Peur qu’il ait mal, peur des effets secondaires, les positions des parents sur la vaccination de leurs enfants sont divergentes.

À cause de la suspicion de la toxicité des adjuvants, certains parents refusent catégoriquement à faire vacciner leur progéniture de peur de déclencher chez cette dernière des maladies, ou pire la mort. Mais, à l’inverse, d’autres parents qui ont bien compris l’importance de la vaccination de leur progéniture veillent à protéger celle-ci contre les diverses maladies. Vous pouvez visiter le site lovely baby afin de découvrir le bien-fondé de chaque vaccin rendu obligatoire.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *