Neuf blessés dans un attentat-suicide en Tunisie

Publié par Jerome le octobre 29, 2018 | Maj le octobre 29, 2018

Le pays d’Afrique du Nord a été de nouveau frappé par une attaque après presque trois ans. Le ministère tunisien de l’Intérieur a qualifié l’événement d'”explosion terroriste”.
Au moins neuf personnes, dont huit policiers, ont été blessées lors d’un attentat-suicide perpétré par une femme qui a fait exploser un objet attaché à son corps le 29 octobre sur l’avenue Habib Bourguiba à Tunis, en Tunisie.

Un attentat en Tunisie

La femme n’a pas été identifiée mais on sait qu’elle a activé sa charge explosive près des voitures de police. Selon l’agence de l’AFP, un de ses journalistes a vu le cadavre de la femme.

Des ambulances et des renforts de police sont arrivés sur les lieux, qui ont été immédiatement isolés. Plusieurs entreprises de l’avenue luxueuse ont fermé leurs portes au milieu du chaos et de la confusion. Il s’agit du premier attentat à frapper la capitale du Maghreb depuis le 24 novembre 2015, date à laquelle un attentat-suicide revendiqué par le groupe de l’Etat islamique visait un bus de la garde présidentielle au cœur de la ville qui a fait 12 morts.

Le groupe d’État islamique autoproclamé a été l’auteur des dernières attaques en Tunisie.

Le même groupe a revendiqué l’attentat du 18 mars 2015 devant le Musée du Bardo, où deux hommes armés ont tiré sur des touristes descendant d’un bus. 24 civils et un policier ont été tués dans cette attaque. En juin de la même année, le groupe autoproclamé des États islamiques a reconnu une fois de plus qu’il était responsable de l’attentat-suicide à la bombe perpétré contre une station balnéaire près de Sousse, dans l’est du pays, qui a fait 38 morts.

En outre, en mars 2016, des dizaines de djihadistes libyens ont tenté en vain de s’infiltrer parmi les hauts responsables militaires de la région de Ben Guerdane, dans le sud du pays. 20 personnes entre civils et militaires sont mortes. A cette occasion, l’IE ne l’a pas affirmé, mais les autorités locales ont accusé le groupe de vouloir créer un émirat sur leur territoire.

Le tourisme en Tunisie a été sérieusement affecté par l’insécurité et la peur

Ces attentats ont sérieusement affecté le tourisme, l’une des principales sources de devises de la Tunisie, qui a affecté la jeune démocratie née après la révolution contre le régime de Ben Ali en 2011.

Depuis le printemps 2016, en revanche, les autorités ont cru que le calme était revenu même si le 6 juillet dernier des membres de la police ont été tués dans une attaque dans le nord-ouest du pays.

Néanmoins, l’état d’urgence décrété en novembre 2015 est toujours en vigueur et venait d’être renouvelé pour un mois début octobre.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *