Il faut dire qu’au début du mois de novembre, une rumeur persistance circulait au sujet d’une plainte portée contre Netflix par un temple satanique. Ces derniers portaient plainte pour dénoncer une violation de leurs droits d’auteur. Les deux entités ont pu s’entendre pour trouver un accord et ainsi évité un procès.

Dans quelles conditions la plainte a été déposée contre Netflix ?

Il faut dire que le journal EnGagdet écrivait déjà le 9 novembre qu’un temple satanique avait porté plainte contre Netflix. Le temple dans cette plainte indiquait que Netflix n’avait pas respecté les droits d’auteurs en ce qui concerne l’une de ses œuvres. Quelques jours plus tard, plus précisément le 22 novembre The Independant affirma dans l’un de ses articles publiés ce jour-là que les deux parties étaient parvenus à un accord à l’amiable.

Quelles sont les termes de cet accord ?

L’arrangement a été signé entre les deux maisons de productions Warner Bros, Netflix et le temple satanique dans la semaine, selon ce que rapporte les dirigeants du temple. Ils ont précisé dans un communiqué sorti un peu plus tard que des éléments crées par leurs temples apparaissent dans les œuvres de Netflix. Ces éléments particuliers comme la statue de Baphomet sont maintenant reconnus comme des propriétés du temple satanique. Cette dernière pourra donc jouir des droits issus de l’utilisation de ces éléments. Il faut dire qu’à part cette précision, les autres parties de l’accord n’ont pas été révélés au public. Ceci en raison d’une clause de confidentialité signée entre les deux parties.

Quelle est le principal élément qui est à l’origine de cette plainte ?

Il est important de préciser que la plainte pour droits d’auteurs visait les deux grandes firmes de production de films et séries que sont Netflix et Warner Bros. La raison principale qui a poussé le temple satanique a porté cette plainte est l’apparition dans la série les nouvelles aventures de Sabrina d’une statue. Dans cette série diffusée sur les écrans depuis le 26 octobre, on distinguait une statue qui se retrouve dans l’école de l’actrice principale. Cette statue selon les producteurs était mise pour représenter le seigneur des forces des ténèbres. Le hic c’est que cette statue ressemble étrangement à une statue représentant Baphomet. Ce personnage est une manifestation du diable qu’avait fait réalisé le temple satanique. L’apparition de cette statue avait donc suscitée de vives controverses. C’est donc ce qui a poussé Lucien Greaves l’un des fondateurs du temple à émettre cette plainte. La plainte qui visait les deux studios de production portait sur une violation des droits d’auteurs, l’atteinte à une marque et la contrefaçon. Le temple satanique réclamait par la même occasion le payement d’un montant de 50 millions de dollars.

L’accord signé entre les deux parties est resté très confidentiel, car le public ne connaissait pas vraiment les termes de ce règlement à l’amiable. Il faut dire que la statue qui a été créé par le temple entre 2013 et 2014 disposait de droits d’auteurs. Cependant, plusieurs internautes relatent que statues similaires à celle du temple satanique existaient depuis le 19e siècle.

You may also like

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici