Motocross : comment bien s’équiper ?

Meilleures guides d'achatssportMotocross : comment bien s'équiper ?

On ne le répétera jamais assez : la pratique de la moto requiert un certain nombre d’accessoires et d’équipements de protection pour le motard. Si cela est vrai pour les virées quotidiennes, cela l’est d’autant plus dans le cadre de la pratique de motocross, une discipline extrême, physiquement éprouvante et potentiellement dangereuse dans laquelle chutes, fractures et blessures surviennent rapidement si, de la tête au pied, on n’est pas équipé comme il se doit. C’est pourquoi nous avons décidé de faire un tour d’horizon des équipements de protection incontournables des amoureux du motocross afin de vous aider à mieux vous équiper.

Équipement motocross : le casque tout terrain

Le casque moto est incontestablement l’équipement de protection par excellence des motards dont le port constitue une obligation légale (comme le stipule l’article R431-1 du Code de la route) aussi bien sur route qu’hors des sentiers battus. Si les modèles intégraux homologués E22 demeurent ceux qui garantissent la meilleure protection et s’adaptent à la plupart des utilisations, les casques tout terrain s’imposent sans hésitation lorsque l’on est un adepte du motocross. Ce sont effectivement ceux-ci qui répondent le mieux aux spécificités requises pour cette discipline off-road : protection renforcée, légèreté et bonne circulation de l’air.

Quoi qu’il en soit, un casque tout terrain, comme ceux disponibles sur Martimotos, se distingue par sa mentonnière massive et compacte ainsi que sa visière aussi longue que profilée. Qui plus est, il place sur un piédestal ventilation et légèreté, des points qui sont plus qu’indispensables au vu de l’implication physique des pilotes. Autrement dit, un casque pour motocross se profile comme un casque moto intégral avec une finition sur-mesure permettant :

  • la protection contre la poussière, le vent, la boue et le soleil
  • la protection de la tête dans son intégralité
  • l’amélioration de la ventilation et du champ de vision

Ce type de casque rend souvent nécessaire le port de masques ou de lunettes de protection.

casque motocross

Que l’on souhaite se livrer ou non à des compétitions, pour mieux choisir son casque tout terrain, on doit porter une attention particulière à certains critères, à savoir :

  • Le poids : préférer les modèles fibres à ceux en polycarbonate
  • La taille : pour conjuguer protection et confort, un casque tout terrain doit épouser parfaitement la tête du pilote et exercer de surcroît une pression homogène sur l’ensemble du crâne
  • La ventilation : selon les modèles, elle peut être garantie par des ventilations centrales, un tissu aéré hypoallergénique, ou encore la technologie Silvercool
  • La protection et la résistance : l’intérieur du modèle doit idéalement être en mousse épaisse (EPS notamment) pour une meilleure absorption des chocs et la coque en fibre de verre ou en kevlar pour une meilleure résistance
  • Les petits détails et accessoires : on doit s’assurer que le modèle puisse accueillir un masque, des lunettes de protection… et soit doté d’une boucle en D (un élément obligatoire dans le cadre d’une compétition motocross)

Certains casques tout terrain peuvent être modulables. Ceux-ci se caractérisent par leur visière rabattable dans une position aérodynamique, ce qui leur permet de s’adapter à la conduite sur route.

Les lunettes ou masques cross

La pratique du motocross requiert également le port de lunettes ou masque de protection adaptés, car il s’agit ici d’une discipline dans laquelle les yeux s’exposent davantage à différentes projections (poussière, sable, cailloux…), ou encore à des branchages quand l’on roule en pleine forêt. Certains modèles disposent d’un écran traité antibuée pour permettre au pilote de rouler confortablement par temps de pluie, ou légèrement teinté pour protéger ce dernier du rayonnement solaire et lui offrir une meilleure vision. Selon la qualité de la mousse, ces accessoires pour pilotes de motocross peuvent être plus ou moins aérés et confortables.

Le maillot cross

Le maillot cross fait également partie des incontournables en matière d’équipements des amoureux du trial ou de l’enduro. Celui-ci joue un rôle primordial dans la protection du buste, mais également dans le confort du pilote. Cependant, afin qu’il puisse conjuguer toutes ses qualités, il ne doit être ni trop moulant, ni trop étroit, ni trop léger, ni excessivement ventilé et doit être couplé à des sous-vêtements suffisamment absorbants.

Pour les pilotes qui sont en pleine initiation, il sera plus judicieux d’opter pour des modèles d’entrée en gamme dont la matière est nettement plus épaisse et résiste efficacement aux déchirements en cas d’éventuelle chute. A contrario, ceux qui pratiquent de manière régulière le motocross trouveront leur bonheur dans les modèles haut de gamme. Ceux-ci se particularisent par leur matière à la fois fine et élastique garantissant un meilleur confort de pilotage et une meilleure performance. Dans tous les cas, on doit juste faire en sorte que son maillot cross soit à sa taille. Après, à chacun de voir le style qui lui convient le mieux, d’ailleurs, il y en a pour tous les goûts.

Soulignons que pour une meilleure protection, il est conseillé de porter par-dessus son maillot cross, soit un gilet de protection, soit un pare-pierre, et d’associer le tout à des coudières et à un tour de nuque.

motocross équipement

Le gilet de protection

Le port d’un gilet de protection est plus que conseillé du fait qu’à lui seul, un maillot cross s’avère insuffisant pour protéger les côtes du pilote des projections de branches, de pierres, ou encore des bousculades avec les autres concurrents pendant une course. Ce type de gilet constitue bien sûr une véritable armure pouvant protéger efficacement le torse du pilote, et a l’avantage d’être léger et facile à enfiler.

Le pare-pierre ou plastron

Le pare-pierre est un équipement ayant pour objectif premier de protéger le haut du corps grâce à ses coques à l’arrière et à l’avant. Son efficacité repose principalement sur l’empilement de couches composant ces coques. Cette particularité lui permet ainsi une meilleure absorption des chocs en cas de collision ou de chute, ainsi que de toutes les projections. Cette protection s’enfile facilement au-dessus du maillot. Bien que son port ne soit pas obligatoire, il est fortement recommandé.

Les coudières

Que l’on pratique de l’enduro ou du trial, le port de coudières est préconisé, et ce, bien que beaucoup les jugent gênantes et inconfortables. Souples (en tissu avec rembourrages en mousse) ou rigides (en plastique injecté, en fibre de carbone…), ces accessoires assurent en effet la protection des coudes du pilote en cas de chute ou de chocs.

Le tour de nuque

Le tour de nuque ou neck-brace est un accessoire de protection qui enveloppe la nuque du pilote pour ainsi éviter qu’une blessure cervicale ne se produise en cas de chute. Plus précisément, ce protecteur cervical se place sur les épaules et s’appuie sur le dos et le thorax, et est spécialement conçu pour amortir efficacement les forces potentiellement nuisibles à la colonne vertébrale.

Les gants cross

Dans une discipline extrême et riche en sensations où glissades et chutes sont légion, il va sans dire que le port de gants cross est plus que conseillé. Ces accessoires de protection visent principalement à protéger le motard contre les fractures ainsi que les luxations des poignets et doigts en cas de chute, ou encore d’une abrasion cutanée. Ils se révèlent également très efficaces pour le mettre à l’abri des projections, des intempéries ou des températures froides.

Au moment de choisir ses gants, on doit privilégier les modèles offrant un excellent compromis entre souplesse et rigidité. Ceux-ci, au-delà de leur rôle protecteur, doivent permettre au pilote d’avoir une sensibilité accrue sur les commandes du guidon. Un autre critère important est bien sur la taille. Les gants que l’on doit porter doivent être de la bonne taille au risque de provoquer rapidement des ampoules et engendrent des frictions. En outre, pour encore plus de confort et se préserver des infiltrations de vent froid et d’eau, il est conseillé de choisir des gants munis d’une patte de serrage.

équipement motocross

Le pantalon cross

Lorsque l’on fait du motocross, on doit s’équiper d’un pantalon spécialement conçu pour cette discipline : le pantalon cross. Ce dernier est bien aéré et légèrement rembourré pour éviter que la transpiration n’entrave la mobilité du pilote. Il est de surcroît conçu pour résister aux déchirures et pour offrir une certaine liberté de mouvement rendant la conduite plus confortable. Certains modèles sont même renforcés au niveau des parties les plus exposées aux frottements.

Les genouillères

Pour une meilleure protection des membres inférieures, il convient d’associer son pantalon cross à des genouillères, lesquelles ont pour objectif de protéger le genou et le tibia contre les chocs, voire les torsions (pour le cas des modèles de gamme supérieure). On a le choix entre les modèles orthopédiques (conseillés pour les compétiteurs), les modèles articulés ou les simples coques de protection (qui s’adaptent aux besoins des crosseurs du dimanche)…

Les bottes cross

Offrant une protection pour l’intégralité du pied, de la jambe et de cheville, les bottes cross sont un équipement de protection sur lequel on ne doit en aucun cas faire l’impasse, que l’on soit un pilote professionnel ou un crosseur du dimanche. Au vu de leur importance, leur choix doit se faire avec plus grand soin. On doit s’assurer qu’elles soient bien rigides pour limiter les blessures et bien sûr garantir une meilleure protection possible.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -