Moon Knight : une référence historique déclenche de vives critiques

Films et série TVDisney PlusMoon Knight : une référence historique déclenche de vives critiques

Moon Knight, la dernière série de Marvel Studios est sévèrement critiquée sur les réseaux sociaux à cause des références au génocide arménien. Mais les critiques sont encourageantes.

À la croisée de l’horreur et de la comédie, la série Moon Knight ne rentre pas tout à fait dans l’univers Marvel du moment. De nombreux médias américains ont fait l’éloge de la série, menée par deux acteurs vedettes : Oscar Isaac et Ethan Hawke. Côté public, c’est beaucoup moins sûr. Les avis sur la plateforme IMDb sont très hétérogènes.

Des critiques poignants sur Moon Knight

Le magazine Comic Book a révélé que les pages consacrées à la série Marvel ont bel et bien été attaquées par de nombreux trolls. La cause de cette avalanche était : une référence au génocide arménien.

Dans le premier épisode, le personnage d’Arthur Harrow (Ethan Hawke) évoque une liste d’événements historiques horribles que la déesse qu’il adorait aurait pu empêcher. Parmi ces événements figure le génocide arménien.

Ce passage de la série Marvel est vivement critiqué. On pouvait lire par exemple : « L’industrie américaine promeut de fausses informations à propos de cette merde de soi-disant ‘génocide’ arménien », ou encore : « On dirait que Moon Knight se fait bombarder de mauvaises critiques sur IMDb par des négationnistes du génocide arménien parce qu’il a été mentionné brièvement dans la série, lol ».

Certains commentateurs y sont allés même un peu plus fort dans leurs critiques : « il n’y a pas eu de génocide arménien, bande d’ignorants », « c’est juste un nouvel outil de propagande ».

Les commentaires sont poignants et visent tous une petite phrase du pilote de la série, pas la qualité de la série elle-même. Depuis, la plateforme IMDb a un peu nettoyé le site, mais des commentaires négationnistes continuent de circuler sur le web.

Une série bien réfléchie

Moon Knight est une série mystique. Les aventures du personnage sont intelligemment structurées sur la base de mythes égyptiens anciens, qui sont très précis et inspirés avec professionnalisme. L’ambiance qui en résulte est par contre très étrange. L’illumination elle-même implique la sensation d’avoir des hallucinations.

Moon Knight est une série étrange et une expérience extraordinaire, et il y a de la force en elle. C’est une énigme à part entière. Cela a déjà été un peu le cas avec Wanda Vision mais d’une manière différente.

Le point de ce travail est qu’il ne montre pas la logique ou la destination tout de suite. Rassurez-vous il ne s’agit pas de vous embrouillez, c’est justement ce qui vous saisit et vous donne envie d’en savoir plus sur les personnages.

Il faut dire que cette série est assurée par une belle direction artistique qui s’écarte quelque peu du cheminement d’une série classique de super-héros. La photographie environnementale est impeccable. La série vous fera voyager de Londres en Égypte. 

Ce qui ressort avant tout d’un point de vue esthétique, c’est le costume de Moon Knight, dont le design ne ressemble en rien aux designs des autres héros déjà portés par Marvel à l’écran. Il est joliment sculpté et assez grand pour être impressionnant. 

Pour référence, le génocide arménien a duré de la Première Guerre mondiale au début des années 1920, lorsque l’Empire ottoman a tenté de se débarrasser des Arméniens vivant sur ses territoires. Ainsi, entre 800 000 et 1,5 million d’Arméniens ont été massacrés.

Aujourd’hui, une trentaine de pays, dont les États-Unis, reconnaissent ce génocide. La France l’a reconnu en 2001, dirigée par le gouvernement de Lionel Jospin. Il convient cependant de noter que la négation de ce génocide n’est pas punissable par la loi aujourd’hui.

Pascal
Grand fan de Netflix, j’écris énormément sur les séries et films de la plateforme, mais pas que ! Je m’intéresse également aux autres plateformes bien connues du grand public. J’essaie de partager avec vous toutes les informations sur les sorties des plateformes de streaming.