Finance et ImmobilierLe minage de cryptomonnaie : c'est quoi ?

Le minage de cryptomonnaie : c’est quoi ?

Les banques centrales frappent des pièces et impriment des billets pour créer une monnaie fiat comme l’Euro ou le Dollar. La création de cryptomonnaies repose, en revanche, sur une opération couramment appelée « minage ». Ce terme évoque les efforts nécessaires pour obtenir des cryptodevises. Seulement, les mineurs de crypto utilisent des ordinateurs puissants au lieu de chariots et de pioches. 

Qu’est-ce que le minage de cryptomonnaies ?

Le minage de cryptomonnaie désigne le processus de création de nouvelles unités de devises virtuelles. Il s’agit de la première manière d’obtenir des cryptomonnaies comme le Bitcoin, l’Ethereum ou encore le Litecoin. Néanmoins, vous pouvez aussi acquérir et échanger des monnaies électroniques via des plateformes de trading telles que la-formule-Française.com. Vous utiliserez ainsi des devises déjà minées. 

À la base, le minage consiste à rendre un service au réseau d’une cryptomonnaie pour générer une nouvelle partie de sa blockchain. Vous recevrez ensuite des récompenses en monnaie virtuelle pour votre participation à la création d’un nouveau bloc. En fonction de la devise, vous pouvez être amené à valider un ensemble de transactions ou à résoudre des problèmes mathématiques. 

L’action effectuée permettra de constituer un nouveau bloc de la chaîne considérée. Une fois validé, cet élément sera ajouté au bout de la blockchain et servira de base au bloc suivant. Vous serez alors rémunérée par le réseau P2P (pair-à-pair) en tant que mineur et participant à l’extension de la blockchain. Sur les futurs blocs, vous pourrez également jouer le rôle de validateur, si vous continuez à miner. 

Lire la suite  Logiciel pour professionnels de la gestion locative : quels sont les avantages à en utiliser un ?
Qu’est-ce que le minage de cryptomonnaies ? Pin
Source : shutterstock.com

Comment cela fonctionne ?

Le minage de cryptomonnaie se base sur la validation des transactions réalisées sur une blockchain. Cette dernière peut être rapprochée d’un journal virtuel incluant les transactions effectuées par les membres du réseau P2P. Tous les participants disposent par ailleurs d’une copie de ce journal et comparent régulièrement leurs versions. Cette phase de vérification permet d’éviter les doublons et les falsifications. 

Dans l’univers crypto, le procédé de validation est connu sous le nom de « protocole de consensus ». Il se décline le plus souvent sous forme de Proof of Work ou de Proof of Stake. La preuve de travail (PoW) est la plus courante et permet notamment de miner des bitcoins. Moins connue, la preuve d’enjeu (PoS) remplace désormais la méthode originelle sur la chaîne de blocs de l’Ethereum. 

Avec la preuve de travail, vous devez résoudre une équation complexe pour valider les transactions. L’opération requiert une puissance de calcul conséquente afin de tester toutes les possibilités. Si vous réussissez à résoudre l’équation, vous serez rémunéré en cryptomonnaie pour votre travail. La récompense est actuellement de 6,25 bitcoins sur la chaîne BTC. Au prochain halving, elle sera divisée par deux. 

Avec la PoS, vous devez mettre en jeu des cryptodevises pour pouvoir valider un nouveau bloc. Le réseau choisira ensuite les validateurs au hasard parmi les mineurs actifs. Vous serez récompensé, si vous ne portez pas préjudice aux autres membres en vous déconnectant ou en bloquant une validation. Dans le cas contraire, vous perdrez votre mise et vous réduirez vos chances de redevenir validateur. 

Lire la suite  L'Espagne va mettre fin aux "visas dorés" pour freiner la spéculation immobilière : voici les détails

Quelles sont les cryptomonnaies les plus minées ?

Le grand public a découvert les devises virtuelles et le minage de cryptomonnaie grâce au Bitcoin. Sans surprise, il s’agit à ce jour de la monnaie électronique la plus minée. La popularité d’une cryptomonnaie permet d’ailleurs d’anticiper l’assiduité des mineurs sur la blockchain. Ainsi, l’Ether (ETH) fait aussi partie des cryptomonnaies les plus minées. Il en est de même pour des coins populaires comme :

  • LTC (Litecoin) ;
  • ADA (Cardano) ;
  • XMR (Monero) ;
  • BNB (Binance) ;
  • SOL (Solana) ;
  • AVAX (Avalanche). 
Quelles sont les cryptomonnaies les plus minées ? Pin
Source : shutterstock.com

Ces monnaies virtuelles sont souvent appelées alt-coin, en tant qu’alternatives au Bitcoin et à l’Ethereum. Cela dit, elles ne cessent de gagner en popularité auprès des mineurs et des traders sur le cryptomarché. Il faudra probablement trouver une autre appellation à l’avenir. D’autre part, il est important de souligner que le minage est un processus concernant uniquement les « coins ». 

Par définition, un coin est une monnaie virtuelle possédant sa propre blockchain. Le nom « token » est, en revanche, privilégié pour les cryptodevises basées sur la chaîne de blocs d’une autre monnaie. Les devises de type ERC-20 s’appuient, par exemple, sur la blockchain Ethereum. C’est notamment le cas du BNT (Bancor), du REP (Augur), du CVC (Civic), du SHIB, du BAT… De ce fait, ces tokens contribuent à encourager le minage de l’ETH.

A lire

Investissements en immobilier d’entreprise : pas de reprise au 1ᵉʳ trimestre 2024, voici les détails ici

Les volumes d'investissement dans l’immobilier d’entreprise français sont en...

L’Espagne va mettre fin aux “visas dorés” pour freiner la spéculation immobilière : voici les détails

Le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez a récemment annoncé...

Découvrez maintenant les avantages de l’investissement immobilier en nue-propriété !

L'investissement immobilier en nue-propriété représente une stratégie financière attrayante,...

Vivre à Toulouse : pourquoi choisir le neuf

Vivre dans un logement neuf à Toulouse offre une...
Partages