Marre des publicités dans votre boîte aux lettres ? Les solutions.

Publié par Jerome le septembre 30, 2018 | Maj le septembre 30, 2018

La quantité de publicités reçue par chaque foyer en France est chiffrée en moyenne à 2,3 kilos selon une étude publiée par l’UFC-Que Choisir. Ce chiffre impressionnant n’est pas seulement un problème pour les ménages qui reçoivent la publicité, mais il représente aussi une menace pour l’environnement. Car ces publicités représentent à eux seuls en France le quart du bois consommé. Ces chiffres alarmant doivent pris en compte par les écologistes car ces publicités intensives deviennent une menace pour l’environnement, au même titre que le réchauffement climatique. Ainsi dans le but de préserver la nature et surtout d’épargner les ménages français de ces désagréments, nous avons trouvez quelques astuces pour vous. Certes ces conseils ne permettront pas d’arrêter totalement ces publicités dans vos boîtes aux lettres, mais elles pourraient permettre de les limiter. Alors quelles sont les astuces pour réduire les publicités ?

Première astuce : Apposer sur votre boîte aux lettres l’autocollant ‘’Stop pub’’

Vous êtes submergé par les publicités intensives, et vous ne savez plus où donner de la tête. Le premier pas pour réduire ce problème serait peut-être de coller sur votre boîte aux lettres l’autocollant ‘’Stop pub’’. En effet ce concept d’autocollant a été lancé depuis 2004 par le ministère de l’Environnement. Cependant vous pourriez le coller et recevoir toujours des publicitaires. Mais ces publicitaires qui persistent à envoyer leurs produits malgré l’autocollant encourent des sanctions. Car vous avez la possibilité de dénoncer ces publicitaires au site officiel de la campagne. Certaines publicitaires n’hésitent pas à arracher votre logo pour y déposer leurs publicités. A chacune de ces infractions, ces personnes indélicates s’exposent à une contravention de troisième classe. En plus de ça ils devront payer une amende d’une somme de 450 euros. Même si l’idée de l’autocollant paraît très bonne, il serait judicieux, si vous habitez dans une copropriété, de vous renseigner pour savoir si la pause d’autocollants sur les boîtes aux lettres est autorisée. Pour les habitants en copropriétés, la fin du calvaire est peut-être proche. Car vous pourriez voter en assemblée générale de la décision d’interdire totalement les distributeurs de publicité non adressée. Ce type de publicité qui échappe pratiquement à tout contrôle, puisque les publicitaires les déposent automatiquement dans toute boîte aux lettres.

Deuxième astuce : Limiter les publicités nominatives.

La plupart des ménages en France reçoivent en plus des publicités citées plus haut, des publicités nominatives. A la différence des publicités non adressées, ces dernières portent bien votre adresse et elles sont livrées par votre facteur. En effet, ces publicités sont transmises par la poste, mais vous avez la possibilité de réduire la fréquence de ce type de publicités. Pour ce faire, il faut que vous alliez directement aux services clients des commerçants. En effet vous devez adresser un courrier recommandé par Internet ou par téléphone aux services clients des structures qui vont envoient ces publicités que vous recevez malgré vous. Cependant si cette étape n’aboutit pas, vous pouvez vous rendre en personne sur le lieu de ces entreprises pour vous plaindre au service client. L’une des dernières solutions est de vous inscrire sur les rouges. Ceci est un cas extrême. Lorsque vous êtes vraiment fatigués d’être démarcher par courrier ou par téléphone, vous pouvez consulter les différentes listes rouge, anti-prospection, Robinson/Stop Publicité et Bloctel. Ensuite vous devez vous inscrire sur ces diverses listes. Toutes ces listes ont été recensées par la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés.

Voici en général quelques conseils que vous pourriez utiliser pour vous débarrassez des publicités indésirables. Si vous appliquez à la lettre ces astuces, nul doute que vous limiterez ces publicités. Au pire des cas rendez-vous en personne sur les sièges des structures et grondez les responsables commerciaux de ces entreprises.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *