MaPrimeRenov’ évolue pour 2023 : voici ce que vous devez savoir pour vos travaux

Il est primordial d’avoir une bonne isolation pour ceux qui veulent profiter d’un certain confort au sein de votre maison. Elle vous permet également de faire des économies, de protéger l’environnement et d’augmenter la valeur de votre maison. Pour faciliter le processus d’isolation, vous devez savoir qu’il existe une variété d’options dont vous pouvez bénéficier. Pour 2023, certains changements sont à noter en ce qui concerne l’aide MaPrimeRenov. Voici les éléments les plus importants à garder à l’esprit.

MaPrimeRenov’ : Qu’est-ce que c’est ?

MaPrimeRenov a été lancée en 2020. Elle a remplacé le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique) ainsi que les aides de l’Anah (Agence nationale de l’habitat). C’est une initiative qui a été érigée par l’État pour aider les propriétaires qui souhaitent faire des travaux d’économie d’énergie.

Dans le projet de loi de finances 2023, le budget du MaPrimeRenov est revu à la hausse. En effet, l’enveloppe du budget de l’année prochaine passe de 2 milliards d’euros à 2,6 milliards d’euros. Cette augmentation de 600 millions d’euros fait partie des modifications les plus importantes apportées à cette aide.

Lire la suite  Devriez-vous conduire une trottinette électrique ?

Cette modification vise à accélérer la construction et à réduire l’empreinte environnementale des logements en France, notamment ceux qui sont les moins vulnérables. En effet, les ménages les plus modestes sont généralement ceux qui vivent dans des appartements thermiques. Avec cette hausse du budget, le gouvernement français espère accélérer la transition vers un environnement durable.

MaPrimeRenov" : Qu'est-ce que c'est ? Pin
Source : shutterstock.com

Qui pourrait bénéficier de l’aide MaPrimeRenov ?

Au départ, l’aide n’était accessible qu’aux ménages à faibles revenus. En réalité, tous les ménages peuvent bénéficier de l’aide à partir du 11 janvier 2021. Le programme est accessible indépendamment du fait que vous soyez propriétaire du bien, occupant, bailleur ou copropriétaire. En ce qui concerne la demande, elle doit être introduite avant le début des travaux. Le paiement sera effectué après la réalisation des travaux d’isolation.

Pour plus de détails, le montant de la prime est calculé en fonction des revenus du ménage, du type de logement et du bénéfice environnemental résultant des travaux. En fonction de ces facteurs, il sera possible de recevoir une aide comprise entre 150 et 11 000 euros. Le montant maximal de l’aide est fixé à 20 000 euros pour un logement et une durée d’emploi qui peut être portée à cinq ans.

Lire la suite  Qu'est-ce que la domotique ?

Pour pouvoir bénéficier de la prime, certaines conditions doivent être remplies :

  • Le logement doit avoir au minimum 15 ans au moment de la date de notification de la décision d’octroi. En cas de modernisation d’une chaudière fonctionnant au fioul, seules les habitations de plus de deux ans peuvent bénéficier de l’aide.
  • Le logement doit être occupé au moins 8 mois par an.
  • En cas de demande de solde, le propriétaire doit utiliser le logement comme résidence principale dans un délai d’un an.

Quels types de travaux sont considérés comme éligibles ?

En général, les travaux doivent viser à réduire l’efficacité énergétique du logement. L’année suivante, une nouvelle exigence est ajoutée. En réalité, le maître d’ouvrage aura besoin de l’assistance d’un “guide Rénov” pour réaliser les travaux. De plus, les travaux devront être réalisés par un professionnel certifié et reconnu garant de l’environnement (RGE).

Quels types de travaux sont considérés comme éligibles ? Pin
Source : shutterstock.com

Cette liste n’est pas exhaustive des projets de rénovation énergétique réalisés par MaPrimeRenov’ :

  • l’isolation des murs, des fenêtres, des toits et des combles
  • installation de chauffe-eau thermodynamiques ou solaires,
  • installation de chaudières à granulés, à bûches ou à gaz haute performance
  • installation d’un système de ventilation mécanique contrôlée qui s’auto-régule en double-flux,
  • Diagnostics et audits énergétiques de la maison,
  • installation d’une cuve à fioul
  • installation d’une pompe à chaleur géothermique ou air/eau.
[yuzo id="61526"]
Partages