L’ouragan Michael, catégorie 3, menace la Floride

Publié par Jerome le octobre 10, 2018 | Maj le octobre 10, 2018

ans l’attente de l’arrivée de Michael le 10 octobre prochain en Floride dans la catégorie 3, le président Donald Trump a déclaré l’état d’urgence. Cuba, le phénomène a détruit le système électrique et endommagé les infrastructures.
Après avoir traversé Cuba, la nouvelle cible de l’ouragan Michael est l’État de Floride, au sud-est des États-Unis. Pour l’instant, le phénomène est passé de la catégorie 2 à la catégorie 3 et se renforce dans le golfe du Mexique avec des vents soutenus pouvant atteindre 195 kilomètres à l’heure.

Le National Hurricane Center (NHC) s’attend à ce que Michael, qui se trouve à environ 400 kilomètres de là, touche terre dans le nord-ouest de l’État le mercredi 10 octobre, avec des vents qui pourraient surpasser les vents actuels.

“Michael devrait être le plus gros ouragan à frapper la Floride “, a déclaré le Centre météorologique de l’ouragan.

Une alerte qui a réveillé les alarmes des autorités américaines et a conduit le président Donald Trump à approuver l’état d’urgence pour la Floride, dans le but que les services de secours et les fonds fédéraux sont empêchés avec “des mesures de protection d’urgence.

“Il semble qu’il s’agisse d’un ouragan de catégorie 3, qui est encore plus intense que celui de Florence “, a dit le président des États-Unis, comparant Michael au cyclone Florence en septembre, qui a tué plus de 30 personnes en Caroline du Nord, Caroline du Sud et Virginie.

Cette fois, la zone touchée par un ouragan, que le gouverneur de la Floride, Rick Scott, a qualifié de “cyclone monstrueux”, sera connue sous le nom d’Apalachicola, dans le nord-ouest de la Floride, et continuera ensuite vers le sud-est du pays.

Neuf comtés de l’État du sud ont déjà reçu l’ordre d’évacuer obligatoirement et neuf autres ont reçu un ordre d’évacuation volontaire.

Les dégâts de Michael sur l’île de Cuba

Bien qu’il n’ait pas fait de victimes, le phénomène Michael a privé d’électricité des milliers de foyers cubains, appliquant une force de 1 sur 5 sur l’échelle Saffir-Simpson, qui classe les cyclones tropicaux selon l’intensité du vent.

Plus précisément, les zones les plus touchées sont la province de Pinar del Río (54 % des habitants n’ont toujours pas l’électricité) et la municipalité d’Isla de la Juventud, où des travaux sont déjà en cours pour restaurer la lumière et dégager les routes. Une grande partie des rues ont été inondées en raison des vents violents et des pluies diluviennes, ce qui a causé des dommages aux maisons et aux infrastructures.

Bien que Michael ait dit au revoir à l’île des Caraïbes, ses ravages se font toujours sentir. Le dernier bulletin du Centre météorologique cubain a averti que les bandes de circulation dites externes du cyclone continueront d’affecter la partie ouest du pays avec des vents, des pluies, des houles et même des orages.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *