L’Italie est prête à réduire ses budgets

Publié par Jerome le novembre 27, 2018 | Maj le novembre 27, 2018

Le gouvernement populiste italien renverse son défi ouvert à l’Union européenne. Il avait promis par des mesures actives et passives qu’il ne changerait pas une seule virgule dans ses budgets pour 2019. Mais en fin de compte, le gouvernement de coalition de la Ligue et le Mouvement des 5 étoiles ont décidé d’ouvrir des négociations avec Bruxelles. La confrontation avec les institutions européennes a conduit à l’isolement total de l’Italie, à de graves dommages à l’économie du pays avec une forte fuite des capitaux et une méfiance à l’égard des marchés.

L’Italie fait machine arrière

Le gouvernement populiste s’est également rendu compte que l’unanimité manifestée par les membres de la zone euro pour obliger l’Italie à respecter les règles de déficit conduirait Bruxelles à imposer une sanction économique sévère. Afin d’éviter de tomber dans ce précipice, le Premier ministre, Giuseppe Conte, a rencontré samedi dernier le Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, exprimant son intention de revoir les budgets. Conte a déclaré qu’une réduction du déficit par rapport au PIB, de 2,4% prévu dans les budgets à 2,2%, équivaudrait à 3 milliards d’euros.

Hier, le vice-président et ministre de l’Intérieur, Matteo Salvini, un homme fort de l’exécutif, a confirmé la négociation avec l’UE pour réduire le déficit : “Je ne suis ici pour me battre avec personne, encore moins avec les commissaires. Nous demandons le respect. Nous ne nous accrochons pas à quelques décimales,” dit Salvini.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *