L’Indonésie récupère l’une des boîtes noires de l’avion qui s’est écrasé avec 189 occupants.

Publié par Simon Taquet le novembre 1, 2018 | Maj le novembre 2, 2018

Les autorités indonésiennes ont confirmé aujourd’hui la récupération de l’un des deux appareils de la boîte noire de l’avion de la compagnie aérienne à bas prix Lion Air qui s’est écrasé lundi dans la mer de Java avec 189 occupants ne laissant aucun survivant. Le directeur général de l’agence de recherche et sauvetage (BASARNAS), Muhammad Syaugi, a déclaré à la presse que des plongeurs ont trouvé l’enregistreur de données de vol tout en continuant la recherche de l’enregistreur vocal de cabine.

La boîte noire a été trouvée à une profondeur de 30 mètres après qu’un signal constant a été détecté hier dans les eaux du cap Karawang, près de Jakarta, où l’avion s’est posé. Le dispositif sera placé entre les mains du Comité national pour la sécurité des transports (KNKT), ce qui prendra environ six mois pour analyser les données mais prévoit de publier un rapport préliminaire d’ici un mois. Jusqu’à présent, les restes humains ont été retirés de la mer dans 56 sacs mortuaires dont on pense qu’ils appartiennent à au moins une douzaine de personnes, selon les dernières données fournies par Basarnas.

Lundi matin, l’avion portant le numéro de vol JT 610 a disparu des radars entre un ciel clair et le 13 minutes après le décollage de l’aéroport de Djakarta à destination de la ville minière de Pangkal Pinang, sur l’île de Bangka (nord). Fondée en 1999, Lion Air, la plus grande compagnie aérienne low-cost d’Indonésie, a connu une demi-douzaine d’accidents mineurs et un accident mortel, celui survenu en 2004 dans la ville de Solo, où 25 personnes ont péri.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *