Un groupe archéologique a trouvé à Pompéi le vidage d’un cheval de race pure, complètement orné de riches ornements de bronze, et qui a dû appartenir à un soldat de haut rang, a informé ce dimanche le parc archéologique de la ville historique de l’Italie du Sud.

La découverte d’un cheval à Pompéi

La découverte a eu lieu dans l’une des zones où d’autres restes de deux chevaux ont déjà été trouvés, la première à Pompéi, dans une villa située dans la zone de Civita Giuliana, à la périphérie nord de la ville romaine enterrée par l’éruption du Vésuve en 79 après JC. La découverte fut faite dans une des zones où l’on avait déjà trouvé d’autres restes de deux chevaux, le premier à Pompei, dans une villa située dans la zone de Civita Giuliana, sur la périphérie nord de la ville romaine, enterrée par l’éruption

Les restes de la selle trouvés indiquent qu’il s’agissait d’un type de selle utilisé par l’armée et que le type d’ornement était utilisé pour les défilés militaires, d’où les archéologues ont pensé que le cheval était prêt à partir et a été surpris par l’éruption.

Le cheval était censé être un spécimen de race pure en raison de sa hauteur et de son port, tandis que les différentes pièces de la maison, qui avaient une zone résidentielle et une autre dédiée à la production agricole, viticole et animale, ont conduit à l’hypothèse que son cavalier devait avoir une forte personnalité militaire.

Les trois chevaux trouvés jusqu’ici dans cette propriété ont été attachés à l’étable et ont donc du être surpris par cette explosion mortelle.

Le directeur général de la zone archéologique de Pompéi, Massimo Osanna, a expliqué que deux millions d’euros seront accordés pour poursuivre les fouilles dans cette zone, abandonnée dans le passé, mais réapparue il y a quelques mois seulement, après que les autorités ont entamé une série d’actions contre les pillards qui ont effectué des fouilles clandestines.

L'actualité :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici