L’utilisation de l’apprentissage automatique et de l’IA dans l’art et la création de contenu est maintenant une réalité ; les dernières avancées démontrent le potentiel de cette technologie. Par exemple, il n’y a pas si longtemps, nous avons expliqué comment une IA est capable d’intégrer n’importe quel élément dans un tableau, en copiant le style de l’artiste.

Les chercheurs de l’Université de Washington

L’innovation des chercheurs de l’Université de Washington va dans une autre direction ; ils ont réussi à utiliser la vision artificielle pour créer des animations 3D à partir d’images et de photographies, afin que les personnages puissent quitter leurs images et commencer à marcher.

Personnages qui sortent de l’image grâce à la vision artificielle

L’effet est incroyable dans certains cas, en particulier avec les dessins et les œuvres d’art ; bien que le système fonctionne aussi avec des photographies de personnes réelles, pour le moment il brille plus lumineux quand il anime des éléments qui ne sont pas réels. La réalisation ne cesse pas d’être choquante ; la personne sur la photo se met soudain à marcher ou à courir, comme si elle sautait vraiment de l’image.

C’est un algorithme capable de reconnaître la figure centrale d’une photo ou d’un tableau, en appliquant un maillage tridimensionnel et une animation qui correspond à son corps. C’est plus difficile qu’il n’y paraît à cause d’une question simple : une photographie est en deux dimensions, donc l’algorithme ne sait pas ce qu’il y a derrière.

L’essentiel du travail consiste à associer la figure 2D à une figure 3D, c’est-à-dire à savoir où sont les membres (par exemple, si vous avez les bras croisés), mais aussi à pouvoir l’animer de façon réaliste, en fonction de la morphologie du personnage ou de la personne.

La solution trouvée par les chercheurs consiste à aligner un maillage tridimensionnel, utilisé en animation, à l’espace 2D ; l’algorithme modifie l’image pour que le maillage et l’image 2D s’accordent. Ce faisant, il prend en compte les éléments les plus importants de la figure, comme la tête, car les chercheurs savaient que c’est là que notre vue est centrée.

Bien que dans certains cas les résultats soient quelque peu étranges, dans d’autres, il semble vraiment que les personnages aient pris vie.

Noter cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici