Les “gilets jaunes” continueront à protester malgré la suspension momentanée du boom fiscal

Publié par Simon Taquet le décembre 6, 2018 | Maj le décembre 6, 2018

Ce mardi, le Premier ministre français, Édouard Philippe, a annoncé une suspension de six mois de la hausse de la taxe sur les carburants, une mesure qui a déclenché il y a trois semaines le début des mobilisations de la ” veste jaune “. Bien que ce geste soit le premier du gouvernement envers les participants des manifestations, qui samedi dernier sont devenues particulièrement violentes à Paris, il semble que les manifestations vont se poursuivre, comme le rapporte mardi le quotidien français Le Figaro.

“Aucune taxe ne mérite de compromettre l’unité de la nation”, a déclaré aujourd’hui Philippe, qui, outre le moratoire sur la hausse des taxes sur le carburant, a également promis de bloquer les tarifs du gaz et du chauffage “pendant l’hiver” rapporte EFE,.

Cependant, les clins d’œil du premier ministre ne semblent pas suffisants pour arrêter les “gilets jaunes”. Le moratoire sur le boom de la taxe sur les carburants ne signifie pas sa suspension, mais qu’il est reporté de six mois, et est interprété comme une manœuvre par le gouvernement pour gagner du temps et arrêter, pour l’instant, les manifestations qui ont éclaté dans les rues de Paris il y a quelques jours. En ce sens, Le Figaro publie aujourd’hui un article dans lequel il affirme que les mesures de l’Exécutif ne pourront pas arrêter les mobilisations.

“Les Français ne sont pas des crétins et ne veulent pas des miettes que le gouvernement leur donne. Ils veulent la miche de pain”, a déclaré Benjamin Cauchy, l’un des porte-parole des “gilets jaunes”, au quotidien français Benjamin Cauchy, qui a également déclaré que ce samedi le mouvement reprendra ses activités dans les rues de Paris.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *