Le village abandonné de Granadilla à Cáceres

Publié par emma le janvier 12, 2019 | Maj le janvier 12, 2019

Granadilla, dans la province de Cáceres, est l’un des villages abandonnés les plus impressionnants de la géographie espagnole. C’est un beau village fortifié, construit sur une presqu’île qui protège les eaux du réservoir Gabriel y Galán.

Comment y accéder

Pour y accéder, il faut prendre la route qui part de Zarza de Granadilla et nous permet d’atteindre le cœur de la ville par la porte qui traverse le mur. La route n’est pas en très bon état, il faudra donc ralentir et faire attention. L’accès au village n’est pas gratuit, il y a un horaire. A l’extérieur, la porte qui donne accès au mur reste fermée et nous ne pourrons pas y entrer. A côté du mur il y a plusieurs endroits où nous pouvons laisser notre véhicule et commencer l’excursion à pied.

C’est drôle qu’un village abandonné ait des heures de visite. Il est consciemment réfléchi : cette décision permet à la localité de ne pas être détériorée par l’utilisation abusive des visiteurs. Tant de soin est apporté car, en 1980, le village a été déclaré Site Historique et Artistique. Plus tard, en 1984, il a été choisi pour rejoindre le Programme interministériel des peuples abandonnés. Depuis lors, plusieurs actions ont été menées qui ont permis de récupérer une partie des monuments, rues ou maisons de la ville.

Qu’est-ce qui nous attend à Granadilla ?

La première chose qui attirera l’attention de la population est sa situation géographique : au milieu d’une péninsule et de son complexe fortifié. Cette ville est classée troisième ville fortifiée d’Espagne, derrière Avila et Lugo. Son mur circulaire est d’origine almohade et son seul accès se trouve dans la porte du mur.

Se promener dans ses rues désertes est un vrai plaisir, mais il ne faut pas manquer de visiter la Tour du Château de Granadilla. On pense qu’il a été construit au 15ème siècle par le Premier Grand-Duc d’Albe. Sa forme n’est pas comme d’habitude. Une tour semi-circulaire a été ajoutée à la tour carrée centrale, créant une fortification unique. Le château-tour a quatre étages, un sous-sol avec citerne et donjons et deux étages habités. La salle des armes est conservée à l’étage supérieur.

L’Église de l’Assomption est un autre incontournable. Il a été en ruines pendant un certain temps jusqu’à ce qu’il soit restauré à nouveau. Chaque année, la messe des morts y est célébrée, une occasion parfaite de faire connaissance avec les gens.

Il y a beaucoup d’autres bâtiments emblématiques en meilleur ou pire état de conservation : la boulangerie, l’école pour garçons et filles, la caserne, la maison du recteur, le café-bar Angelito….

C’est impressionnant de se promener dans ses rues et d’imaginer la vie qu’il y avait un jour dans cette ville. Comment ses habitants vivaient à l’abri des autres localités de la région et coexistaient dans les bras du réservoir qui couvre le village maintenant abandonné de Granadilla.

Noter cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *