Le réseau de suralimentation de Tesla couvrira enfin toute l’Europe.

Publié par emma le janvier 10, 2019 | Maj le janvier 10, 2019

Le manque de chargeurs est l’un des grands aspects négatifs de l’achat d’une voiture électrique ; s’il est facile de trouver une station-service tous les quelques kilomètres, on ne peut en dire autant des chargeurs. Cela nourrit la peur d’être jeté au milieu de nulle part, et à son tour, la peur d’acheter une voiture électrique.

Les principaux obstacles

Tesla sait très bien que cette crainte est l’un des principaux obstacles auxquels ses clients potentiels sont confrontés et c’est pourquoi elle met en place depuis des années un réseau de surcompresseurs dans toute l’Europe. Mais ce ne sera rien comparé aux projets qu’Elon Musk a partagés sur Twitter.

Le réseau de chargeurs Tesla en Europe offrira une couverture complète

Selon le PDG de Tesla, la couverture des surcompresseurs s’étendra à 100% de l’Europe d’ici 2019, ce qui inclut tous les pays européens, ” de l’Irlande à Kiev, de la Norvège à la Turquie. Ce sont là de grands mots, sans aucun doute, compte tenu de la taille du Vieux Continent. Mais il y a des raisons de les croire.

Tout d’abord, ce que Elon Musk entend par couverture est que la distance entre les chargeurs ne doit pas être supérieure à l’autonomie du Tesla. Sachant qu’un modèle 3 peut avoir une portée d’environ 530 kilomètres, cela signifie placer des chargeurs tous les 500 kilomètres environ, ce qui est beaucoup plus faisable que de les placer dans chaque ville européenne.

En plus de cela, une grande partie du travail est déjà faite. Si nous regardons la carte des chargeurs Tesla en Europe, nous verrons beaucoup de points ; surtout au centre et dans des pays comme l’Allemagne, où l’on peut déjà dire qu’ils ont une assez bonne couverture.

Même les pays qui sont un peu en retard dans ce domaine, comme l’Espagne, disposent déjà d’un réseau respectable de chargeurs, qui pourrait être amélioré, oui, mais beaucoup mieux qu’il y a quelques années seulement. L’année prochaine sera une année clé pour que le réseau s’étende à un plus grand nombre de pays européens, en particulier à l’Est, et pour compléter sa couverture dans les pays qui sont sur le point de l’avoir, comme l’Espagne.

2019 sera l’année de Tesla en Europe. Le lancement du modèle 3 en Espagne et dans d’autres pays européens en février prochain est très important et sera planté comme une alternative sérieuse pour les acheteurs, qui voudront disposer d’un réseau “lifeline” sous forme de chargeurs.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *