technology, table

La première tentative des podcasts pour se positionner sur le marché en ligne a échoué. Internet n’était pas prêt pour eux et ils n’ont pas eu l’impact qu’ils ont trouvé à leur retour des années plus tard. Des années plus tard, les smartphones avaient rendu ce contenu beaucoup plus facile d’accès, l’Internet mobile haute vitesse simplifiait le téléchargement et les améliorations technologiques facilitaient la production et le partage du contenu. Tout cela a entraîné un changement dans la distribution et la vulgarisation de ces contenus, créant une industrie émergente du podcast.

Le podcast + Marketing de Contenu : Clé du succès ?

Les marques et les entreprises ont commencé à s’intéresser au podcast dès son apparition et à le considérer comme un atout possible sur le marché publicitaire. Les premières études ont indiqué que le CPM atteint par les podcasts était beaucoup plus élevé que dans les médias en ligne et que la connexion des consommateurs avec ces publicités était plus étroite et montrait donc un potentiel plus élevé en termes de résultats. Les entreprises étaient intéressées par le podcast parce qu’il leur permettait de parler d’une manière beaucoup plus directe avec leurs consommateurs potentiels. Le nouveau marché du contenu a donc eu un bon accueil potentiel auprès des annonceurs.

Mais les marques peuvent-elles se contenter d’être la publicité ou doivent-elles aller plus loin ? le podcast est-il la nouvelle star du marketing de contenu ? L’une des dernières prévisions sur le marché de la publicité prévoyait déjà que l’audio en ligne gagnerait du poids dans les investissements publicitaires. Le boom du podcast et la présence croissante de haut-parleurs intelligents feraient passer l’audio de 4,5% de tous les investissements publicitaires du réseau à 6,8% en quelques mois. Les marques, cependant, pouvaient non seulement se positionner dans le contenu des autres, mais aussi créer leur propre contenu. Le podcast de la marque pourrait être au coin de la rue.

L’exemple de l’industrie de la mode

L’industrie de la mode le fait déjà, malgré le fait que les podcasts sont très peu visuels (et l’industrie de la mode joue beaucoup avec le visuel). Comme ils l’ont souligné dans un média spécialisé dans l’industrie de la mode, les marques de luxe et les galeries commerciales haut de gamme lancent déjà leurs propres podcasts et constatent dans certains cas comment ils fonctionnent très bien. L’une des dernières nouveautés de Saks est devenue, en fait, l’un des contenus les plus écoutés dans le classement des podcasts de beauté et de mode spécialisés d’Apple.

Barneys, Sephora et même des marques de luxe (souvent très conservatrices en termes de marketing) lancent leurs propres podcasts. Chanel a un podcast thématique, Gucci un autre dans lequel il se concentre sur la création au sein de la marque ou Maison Margiela dans lequel il analyse l’inspiration derrière la collection et les produits.

“Ce format nous permet d’atteindre un public plus large, à la fois en magasin et à l’échelle nationale “, explique Kate Oldham, l’une des directrices du marketing de Saks. “Les podcasts nous racontent une histoire plus longue et plus intime “, dit-elle, notant que l’animateur du podcast parvient à établir des liens personnels avec les invités. Comme l’ajoute le conseil d’administration d’une société de médias, les podcasts sont devenus la façon dont les marques de cette industrie peuvent raconter des histoires en profondeur sur leurs produits, leur histoire et leur marque, ce que les médias ne font plus aujourd’hui.

De plus, comme la production de podcasts est peu coûteuse au départ et a un budget de marketing assez faible, les entreprises les expérimentent de façon plus ouverte. En d’autres termes, les barrières de coût sont plus faibles et rendent l’essai moins coûteux. Le problème, soulignent les experts, c’est qu’ils peuvent atteindre un public très limité, bien que celui qu’ils atteignent soit beaucoup plus connecté et engageant que la moyenne.

Ce que vous pouvez enseigner à d’autres entreprises

Certaines entreprises très spécialisées dans le B2B, telles que les cabinets de conseil et les analystes de marché, disposent également de podcasts, avec lesquels elles veulent établir leur image d’experts sur le marché.

La vérité est que le potentiel des podcasts est très élevé et peut atteindre un public très diversifié. Autrement dit, n’importe quelle industrie et n’importe quelle marque pourrait utiliser des balados. Il vous suffit de savoir ce que votre public veut entendre et comment il peut vous l’offrir.

L'actualité :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici