L’Assemblée nationale lance SOS dans le monde entier pour faire face à la catastrophe humanitaire au Venezuela

Publié par Simon Taquet le décembre 14, 2018 | Maj le décembre 14, 2018

L’Assemblée nationale a décidé aujourd’hui de lancer un appel à la communauté internationale pour qu’elle réponde d’urgence à la catastrophe humanitaire, économique, politique et sociale par des mécanismes permettant de sauver le fil constitutionnel et institutionnel démocratique.

Le député Delsa Solorzano a proposé le nouveau projet qui a reçu un vote unanime. Le régime de Nicolás Maduro a refusé de reconnaître la gravité de la crise humanitaire, qui a déjà les caractéristiques d’une catastrophe par peur de l’aide internationale. Le gouvernement n’aide pas et ne laisse pas aider.

Solorzano a souligné que les Vénézuéliens ne peuvent plus attendre alors que la situation empire, “aujourd’hui la vie quotidienne des familles vénézuéliennes est marquée par un manque de médicaments, de nourriture, une hyperinflation, une pénurie et une insécurité des citoyens, associées à une terrible désertion scolaire.

L’inflation a grimpé à 144% en novembre et a atteint 1,3 million% en un an, ce qui est le plus haut niveau de la région et du monde. La baisse de l’activité économique cette année sera de 29% du PIB. La production de pétrole est tombée à 1,1 million de barils par jour. Et l’exode migratoire a atteint 3,8 millions de Vénézuéliens qui ont fui le pays.

“Il n’y a pas de droit à la santé, pas de médicaments, pas d’attention, et plongés dans une terrible crise humanitaire, de nombreux Vénézuéliens ne peuvent manger trois fois et les autres mangent dans les ordures, qui dans de nombreux cas a abouti au suicide”, a-t-elle rappelé.

Il a également fait référence aux plus de 400 prisonniers politiques et aux centaines d’exilés, dont les députés Juan Requesens, Freddy Guevara, Julio Borges, Gaby Arellano, parmi tant d’autres, qui violent également l’immunité parlementaire, ainsi qu’aux autres personnes qui, sans rien avoir à faire avec la politique, ont écrit un Twitter qui ne plaisait pas au régime.

L’opposition reconstruit l’unité

L’ABC a eu accès à un document signé aujourd’hui par tous les partis politiques et indépendants représentés à l’Assemblée nationale, avec une majorité de l’opposition, appelant à la construction d’un Mouvement d’unité nationale.

Dans leur document ils proposent de promouvoir une consultation nationale visant à construire, à partir de la base, une proposition pour traiter de la crise économique et sociale du pays. “Nous proposons que les parlementaires soient répartis sur l’ensemble du territoire national pour construire une proposition socio-économique avec les secteurs productifs et les travailleurs publics et privés.

Les parlementaires soutiendront également les protestations des Vénézuéliens en faveur des revendications socio-économiques en les accompagnant dans la rue. Ils vont aussi défendre la restitution des compétences réelles des pouvoirs publics.

Ils préparent aussi la transition vers la démocratie, qui passe par une pression nationale et internationale pour la restitution des garanties procédurales fondamentales, y compris le plein exercice des libertés consacrées par la Constitution. Faites également pression pour des élections libres, compétitives et équitables afin de sauver le principe de l’alternance et de légiférer pour la stabilisation institutionnelle et la réconciliation nationale.

Noter cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *