Lana Del Rey : en colère sur Instagram, elle s’adresse à Beyoncé, Ariana Grande, ou encore Nicky Minaj

Réseaux sociaux Instagram Lana Del Rey : en colère sur Instagram, elle s'adresse à Beyoncé,...

La chanteuse Lana Del Rey, célèbre interprète des tubes « Video Games » et « Born to die », entre autres, a profité de la quarantaine pour pousser un coup de gueule qui a fait parler sur le réseau social Instagram. Dans un très long post publié sur son compte le jeudi 21 mai 2020, la star qui a déjà deux albums à son actif s’adresse à certaines de ses homologues à succès, Doja Cat, Ariana Grande, Camila, Cardi B, Kehlani et Nicky Minaj et Beyoncé et entend régler ses comptes avec ses détracteurs.

La vidéo ras-le-bol de Lana Del Rey sur Instagram

Dans son message elle déclare :

“J’en ai ras-le-bol des autrices et chanteuses indé qui disent que je rends glamour la maltraitance alors que je ne suis en réalité qu’une personne glamour qui chante les réalités des relations émotionnellement abusives très répandues dans le monde.”

Bien que son 1er album sorti en 2019, « Norman Fucking Rockwell », ait été salué par la critique, Lana Del Rey s’est en effet vue reprocher par des féministes les paroles de certaines de ses chansons qui abordaient ses relations sentimentales passées. Ces dernières l’accusaient en effet de faire revenir la cause des femmes à des années en arrière en mettant ainsi en scène “son rôle passif ou soumis dans ses relations”.

Dans ce post Instagram, Lana Del Rey s’insurge également contre les chanteuses à succès précédemment citées dont les chansons, selon ses mots, parlent « d’être sexy, nue, de coucher, de tromper ». Selon elle, les critiques qu’elle reçoit sont injustes dans la mesure où ses homologues façonnent une image sulfureuse de la femme, tout aussi contestable. La chanteuse s’interroge alors sur le féminisme, en niant être « contre les féministes » tout en réclamant une place pour les femmes « qui pensent et agissent comme elle » dans ce mouvement. Il s’agit du genre de femmes qui, toujours selon ses mots « dit non mais les hommes entendent oui, […] le genre de femme qui se voient arracher leurs propres histoires et leur voix par des femmes plus fortes ou des hommes qui détestent les femmes ».

Lana Del Rey s’attaque à Doja Cat, Cardi B et d’autres

C’est sans doute ce passage où elle s’adresse à Doja Cat, Ariana Grande, Camila, Cardi B, Kehlani et Nicky Minaj ou encore Beyoncé qui fait s’attarder sur cette longue publication de Lana Del Rey et qui l’a rendu aussi remarqué.

via giphy.com

En effet, elle s’attaque ici à des icônes du féminisme en expliquant que, selon elle, l’image de la femme qu’elles renvoient n’est pas plus dévalorisante que ce qu’elle dépeint dans ses propres chansons. Beyoncé, par exemple, se revendique depuis des années comme une grande féministe. Celle que l’on surnomme Queen Bey prône comme vision du féminisme l’égalité des droits des hommes et des femmes. Elle est d’ailleurs devenue l’une des icônes du mouvement. « Who run the world ? girls ! » scande-t-elle notamment, comme un véritable appel au combat.

Ses autres opus musicaux témoignent aussi de ses convictions, comme « flawless » ou « pretty hurts ». De même, si on a souvent reproché à Nicky Minaj d’instrumentaliser son corps à des fins marketing, certaines voix se sont élevées pour souligner, au contraire, à quel point la démarche de l’artiste est féministe. Parmi elles, la journaliste Johanna Luyssen, actrice du livre « Les 30 féministes que personne n’a vus venir » a notamment déclaré :

“le féminisme [de la rappeuse] nous dit ceci : mon cul m’appartient.”

C’est peut-être pour cela que le post de Lana Del Rey peut apparaître comme un pavé dans la marre ou susciter l’incompréhension.

Ce post Instagram n’était-il qu’un coup de colère ou une manière de se prémunir contre de futures attaques que pourrait engranger son nouvel album dont la sortie est prévue pour le 5 septembre ? La chanteuse annonce en effet que les titres de ce dernier, mais aussi les deux recueils de poésie qu’elle va publier reviendront sur ces questions.

Source : Christian Bertrand / Shutterstock.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -