La Main de Dieu : Le film Netflix à ne pas manquer

CultureLa Main de Dieu : Le film Netflix à ne pas manquer

Dans son film primé à Venise, La Main de Dieu, Paolo Sorrentino raconte à travers, Naples, son histoire personnelle et celle du plus grand joueur de tous les temps, Diego Maradona.

La Main de Dieu : Quelle est l’histoire ?

Dans son nouveau film La Main de Dieu, le cinéaste Paolo Sorrentino mêle des éléments autobiographiques à sa profonde admiration pour le footballeur Maradona. 

C’est en juillet 1984, que l’Argentin Diego Maradona arrive à Naples pour jouer au club SCC Napoli. 

Adolescent et bouleversé par la mort accidentelle de ses parents, Paolo Sorrentino se met à suivre chaque exploit de la légende du football.

“Maradona n’est pas simplement un joueur de football. Il était capable de transcender la réalité et il a été ma première chance de me confronter avec l’art”, affirme Paolo Sorrentino, à l’AFP lors de la présentation de son film à la Mostra de Venise.

Cette histoire personnelle, touchante, poignante et marquante racontée à travers le film à ne pas manquer du cinéaste Paolo Sorrentino est disponible à partir de ce Mercredi 15 Décembre 2021.

Synopsis

Naples dans les années 80. Fabietto Schisa, adolescent mal dans sa peau, vit avec sa famille excentrique et haute en couleurs. Mais son quotidien est soudain bouleversé lorsque Diego Maradona, légende planétaire du football, débarque à Naples et le sauve miraculeusement d’un terrible accident. Cette rencontre inattendue avec la star du ballon rond sera déterminante pour l’avenir du jeune homme. Avec La Main de Dieu, Sorrentino revient dans sa ville natale pour réaliser son film le plus personnel, qui mêle le destin et la famille, le sport et le cinéma, l’amour et les illusions perdues.

La Main de Dieu : Une passion sauveuse

Le joueur de football Diego Maradona est très important pour le cinéaste Sorrentino, il exprime avoir été sauvé par ce dernier. 

En effet, si Paolo Sorrentino n’est pas décédé intoxiqué au monoxyde de carbone avec ses parents, c’est parce que le soir du drame, il avait reçu pour ses 16 ans et surtout pour la première fois, l’autorisation de rester à Naples pour un match de foot dans lequel jouait son idole.

De cet événement poignant, le cinéaste Paolo Sorrentino fait aujourd’hui un film, confiant le rôle de son père à son acteur favori, Toni Servillo. 

Pour ce qui est du personnage s’inspirant de son enfance, il est interprété par un jeune acteur, Filippo Scotti qui joue le rôle d’un adolescent grandissant dans une famille de la classe moyenne, une grande tribu excentrique nageant dans la fantaisie et l’humour, mais pas toujours…

La Main de Dieu : Une histoire très personnelle

La Main de Dieu est un film à ne pas manquer mais également un clin d’œil à sa ville natale, Naples. 

“Naples, dans les années 1980, c’était comme faire un safari, à pied, sans pouvoir se réfugier dans une jeep. C’était à la fois amusant, très violent et très dangereux, comme une jungle. Vous pouvez y rencontrer un lion, mais aussi de beaux oiseaux” affirme le cinéaste.

Bien qu’une scène poignante où il n’obtient pas l’autorisation de voir leur corps à l’hôpital, les périodes suivant la mort de ses parents ont été très certainement encore plus noires que ne le montre le film. 

“C’est exactement comme cela que c’est arrivé. Je me le rappelle très bien et ce n’était pas facile à tourner”, dit-il. Pour le reste, “il y a un équilibre entre ma vie privée et les besoins du cinéma. Il y a des choses que je ne préfère pas raconter” révèle Paolo Sorrentino

Il finit par révéler  pourquoi avoir filmé cette histoire à ne pas manquer

“Il y a un avenir pour chacun, quelles que soient les souffrances ou la douleur que vous avez subies dans la vie. J’espère que les jeunes gens pourront comprendre ce message, car ils sont beaucoup plus préoccupés de leur futur que nous l’étions”.

Paolo Sorrentino
lisa
Rédactrice depuis 1 an, j’écris principalement sur la pop culture, je suis en permanence à la recherche des films et des séries qui marquent l’esprit des téléspectateurs. De plus, j’écris depuis peu des articles sur le thème de la littérature, sur des livres que j’ai pu lire et sur lesquels j’ai envie de communiquer. J’aime beaucoup le sport, la mode, et ce qui touche à la cosmétologie !