La loi Pinel : Tout savoir sur l’investissement locatif en 2019

Publié par Jerome le mars 29, 2019 | Maj le mars 31, 2019

Lancée par le gouvernement français pour remplacer le système Duflot, la loi Pinel vise à développer la construction de nouveaux biens immobiliers en France. Les investisseurs qui en bénéficient ont droit à une réduction d’impôt lors de l’achat d’une nouvelle propriété, à condition que celle-ci soit louée pour six ans. L’achat d’un bien selon la loi Pinel reste un investissement attractif et certain pour 2019. On vous en dit plus.

Les conditions pour bénéficier de la loi Pinel :

  • Conditions concernant le revenu des locataires
  • Conditions concernant le loyer maximal
  • Type de propriété
  • Délais de construction
  • Heure du transfert
  • Règles de chauffage et d’environnement
  • Zones éligibles.

Loi Pinel : quoi de neuf en 2019

En 2018, la loi Pinel s’appliquait à certaines villes où le logement posait problème. Cela concerne les zones où il y avait trop peu de propriétés à louer, ce qui signifie que les loyers et les prix étaient élevés. En 2019, des modifications ont été apportées aux accords. Elles concernent désormais les zones A (2), A, B2 et C. Il existe quelques exceptions : les communes bénéficiant de la rénovation des “zones de défense”. Ces exceptions concernent des zones dans lesquelles un grand nombre d’emplois perdus et l’économie et la population sont fragiles après la fermeture des casernes. Ces derniers dans les zones A, B1, B2 et C restent dans la loi Pinel.

La loi fiscale de 2019 permet aux contribuables réalisant un investissement Pinel après le 1 er janvier 2019 de bénéficier de l’avantage s’ils s’installent à l’étranger au cours de cette période. Auparavant, cela limitait la réduction d’impôt. Vous pouvez aussi découvrir notre article sur la défiscalisation immobilière.

La loi Pinel, investissez et payez ce que vous gagnez

Quelques bonnes nouvelles pour les investisseurs. 60% de la réduction d’impôt (au lieu des 30% initialement annoncés) ont été cédés au début de l’année. Cet avantage est généralement basé sur la situation d’il y a deux ans, mais en raison des modifications apportées aux arrangements fiscaux en France, il était basé sur 2018. Pour ce qui est du montant restant (de 40%), il sera payé en été.

NB: Si le montant octroyé était supérieur à l’avantage obtenu en 2019, un remboursement sera effectué en septembre 2020.

Maintien des taux bas en France en 2019

Les taux hypothécaires français en 2018 sont restés à des niveaux historiquement bas. La Banque de France a indiqué que la croissance des prêts au logement reste soutenue. En mai 2018, le taux de croissance annuel des nouvelles hypothèques françaises est resté élevé (+ 5,7%). Les taux d’intérêt moyens sur les nouveaux prêts au logement en France sont restés stables à 1,57% (selon les normes historiques, toujours incroyablement bas).

Les prévisions concernant les taux hypothécaires français pour 2019 montrent que les faibles taux d’intérêt sous-jacents se maintiendront dans un avenir prévisible. Par conséquent, il est peu probable que les taux hypothécaires français augmentent avant avril 2019, ce qui est une excellente nouvelle pour les emprunteurs.

En outre, certains signes indiquent que les banques françaises sont disposées à assouplir leurs critères de prêt pour les non-résidents. Certaines banques françaises proposent toujours un prêt hypothécaire à remboursement variable à 1,24% et un prêt hypothécaire à taux fixe à 2,15%. La Banque de France a indiqué que les taux d’intérêt resteraient stables en 2019. Elle prévoit de légères augmentations à environ 1,55 % d’ici fin 2019.

La stabilité économique de la France en 2019

Le gouvernement français prévoit une croissance économique de 1,7 % en 2019. Cela correspond à une légère baisse par rapport à l’objectif de croissance à long terme de 2,3 % visant à réduire le déficit public. Le Premier ministre français, Edouard Philippe, a annoncé d’importantes réductions des dépenses publiques. Il a récemment annoncé son intention de réduire les dépenses publiques consacrées aux allocations familiales et au logement. Il prévoit aussi poursuivre les plans controversés visant à mettre un terme aux ajustements des retraites au taux d’inflation. Le gouvernement supprimera également 4 500 emplois publics en 2019 et plus de 10 000 en 2020.

En définitif, on peut dire que la loi Pinel profite largement à tout investisseur. Si vous avez de l’argent et cherchez un secteur dans lequel investir, l’immobilier serait un meilleur choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *