La justice ordonne le blocage des clones de Libertyland, StreamComplet et VoirFilms

Publié par Jerome le juin 7, 2019 | Maj le mai 29, 2019

Les sites de téléchargement illégaux et de streaming ne cessent de prospérer sur le net. En France, malgré les dispositions prises par la loi pour bloquer ces « délits », les internautes trouvent d’autres solutions. Ainsi, dans une majorité de cas, ce sont les acteurs du septième art qui sont obligés d’attaquer ces sites devant une cour.

La justice attaque Libertyland, StreamComplet et VoirFilms

Le législateur français a toujours eu à cœur les droits d’auteur. Ceci surtout pour les œuvres qui peuvent être partagés sur la toile, comme les contenus multimédias, les jeux etc. C’est pour cela que la loi Hadopi a été adoptée depuis des années.

Cependant, des sites de téléchargement illégaux sont venus après cette ère et sont particulièrement populaires. C’est le cas de Libertyland, StreamComplet et VoirFilms qui proposent une quantité impressionnante d’œuvres protégés. Pour arrêter cette saignée, les producteurs se seront rendus au tribunal de grande instance de Paris pour demander la fermeture de ces sites.

Ainsi, le 6 juillet 2017, la décision du tribunal est tombée. Elle visait le blocage et le déférencement de Libertyland, StreamComplet et VoirFilms. De manière précise le tribunal ordonnait aux grands moteurs de recherches comme Google de ne plus afficher ces sites dans leurs pages.

De même, les principaux fournisseurs d’accès internet devaient bloquer l’adresse web de ces sites web. Toutefois, le tribunal avait affirmé qu’en cas d’évolution du litige, les demandeurs pourraient revenir à la barre. Ceci peut se comprendre car la plupart du temps, lorsque les sites de téléchargement illégaux sont bloqués, ils changent d’adresses. Ils se servent notamment de clones pour réapparaitre sous différents noms, tout en proposant le même contenu.

Des changements d’adresses pour Libertyland, StreamComoplet et VoirFilms

Le tribunal avait averti les mises en causes contre des changements d’adresses en assurant les demandeurs d’un retour à la barre. Et c’est ce qui s’est produit dans le cas d’espèce. Il faut dire que le 6 juillet 2017 les sites qui ont été bloqués étaient : LibertyLand.com, LibertyLand.tv, VoirFilms.co, VoirFilms.org et StreamComplet.com juste un peu après zone-telechargement.

Cependant peu de temps après, d’autres sites similaires appelés clones sont nés. Ces pages proposaient des contenus identiques, avec dans plusieurs cas de figure juste des changements d’extensions. Par exemple, le site VoirFilms.org est revenu en force avec les terminaisons .ws, .biz, .info ou .co. De manière précise, si à cette période vous tapiez l’adresse VoirFilms.ws vous allez vous retrouvez sur un site ressemblant trait pour trait à VoirFilms.org.

Dans d’autres cas, quand vous accédez à ces clones, vous êtes redirigé vers un autre site. Par exemple, quand vous tapez VoirFilms. Info, vous pourrez être renvoyer vers une autre page qui n’a pas un nom qui ressemble à VoirFilms mais qui propose le même contenu.

Ces nouvelles techniques ont duré juste le temps de quelques mois. En fait, le 21 juin 2018 les demandeurs se retrouvaient une fois devant la cour pour demander l’interdiction de tous ces clones. Les FAI ont donc été invités à bloquer les adresses des clones de VoirFilms, StreamComplet et LibertyLand.

Il a été demandé à Google de procéder au déréférencement automatique des sites ressemblant à ceux cités qui apparaitraient de manière dynamique. Le célèbre moteur de recherche espérait que l’interdiction soit appliquée à un nombre précis d’adresses URL. Le tribunal a réfuté cette proposition car une page peut contenir un nombre impressionnant d’URL.

Les nouvelles adresses des sites de streaming

Il faut dire que le 12 juin 2018 la décision du tribunal de grande instance de Paris a ordonné de bloquer en tout 17 sites de téléchargement illégaux. Ces derniers sont : voirfilms.info, voirfilms.com, voirfilms.tv, voirfilms.la, voirfilms.biz, voirfilms.ws, voirfilms.org, voirfilms.pro, voirfilms.co en ce qui concerne voirfilms.

Pour streamcomplet, il y a streamcomplet.me, streamcomplet.la et streamcomplet.com. Enfin, en ce qui concerne LibertyLand, on dénombre libertyvf.org, libertyvf.net, libertyvf.com, libertyland.co et libertyland.tv. Il est important de préciser qu’on remarque la présence d’un site dénommé libertyland.al qui continue à fonctionner.

Toutefois, ce dernier n’est pas illégal car il redirige l’internaute vers des pages de contenus multimédias où il faut payer pour suivre vos programmes. Il est quand même possible de vous rendre sur le site Papystreaming pour télécharger ou suivre vos films et séries préférés.

Il faut dire que ces décisions de justices montrent la limite du blocage des sites. Car dans la plupart du temps, les pirates réussissent à vite réagir en proposant des redirections aux internautes pour le même contenu.

Noter cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *