Dans le but de lutter contre les téléchargements de contenus illégaux, le législateur français a mis en place Hadopi depuis des années. Cependant, force est de constater que les internautes arrivent à trouver des moyens pour contourner les dispositions de cette loi. Dans le but d’éviter cette fuite et de renforcer cette loi, la députée Aurore Bergé à décider de rendre cette loi plus sévère et rude.

Qui est Aurore Bergé ?

Aurore Bergé est une femme politique française qui a vu le jour à Paris, le 13 novembre 1986. Dès sa plus tendre enfance, elle est bercée par la politique grâce à ses parents. Ces derniers qui sont tous deux, des célèbres comédiens vont participer activement aux mouvements étudiants de mai 1968.

Après avoir fait brillamment ses armes au collège, à Versailles puis à l’école Colonel de Bange et enfin à Saint Jean-Hulus, elle entre à l’université. Là-bas, elle ira à Sciences Pro où elle décroche son diplôme en master des affaires. Il s’en suit alors pour elle, des stages auprès de certains députés européennes.

En effet, au cours de ses stages, elle aura la chance de travailler avec Roselyne Bachelot. Plus tard, elle sera engagée par une agence de communication. C’est cette dernière qui va s’occuper des meetings du président Sarkozy lors des joutes présidentielles de 2012.

Tout ceci lui permet de garnir son carnet d’adresse et de côtoyer certains poids lourds de la politique française. C’est donc logiquement qu’elle est élue comme conseillère municipale de Saint-Quentin-en-Yvelines en 2014. Deux ans plus tard, elle fait partie de l’équipe de campagne du candidat Juppé pour la primaire de droite.

Suite à cet échec, elle rejoindra le futur président Emmanuel Macron lors des campagnes des élections de 2017. C’est donc sur la liste en marche qu’elle est élue député dans la 10e circonscription, lors des joutes législatives de 2017. Il faut dire qu’elle est assez populaire dans les Yvelines car c’est là qu’elle a obtenu ses deux postes politiques.

Une fois à l’assemblée, elle devient porte-parole du groupe parlementaire La République en marche. La commission des Affaires culturelles et de l’Education a également la chance de compter sur ses aptitudes. Il faut donc comprendre qu’elle est le porte flambeau du groupe parlementaire majoritaire.

Améliorer Hadopi pour lutter contre le streaming ?

La loi sur l’audiovisuel date de plus de 30 ans. De plus, d’après une étude réalisée par Hadopi, les internautes français ont trouvé depuis des lustres, des moyens de contourner les interdictions de téléchargement illégaux. En fait, cette autorité de régulation a parlé de nouveaux moyens qui sont les VPN, les P2P, les streaming et autres.

Dans le but de contrer toutes ses dérives, le gouvernement a voulu se doter d’un nouveau cadre de loi adapté aux réalités actuelles. C’est pour cela qu’une commission de l’assemblée a soumis un rapport contenant quarante propositions.

Ce rapport qui a été lu par le porte-parole de la commission, Aurore Bergé s’attaque au piratage. En fait, elle parle dans le document d’une urgence qui serait dû au piratage qui cause des dommages de plus d’un milliard d’euros. Dans le même temps, ce document souligne l’incapacité d’Hadopi qui n’a infligé que, quelques milliers d’euros d’amendes.

En effet, il est surtout question de revoir les méthodes. Car selon le même rapport, Hadopi se baserait toujours sur le Peer-to-Peer pour traquer les pirates. Alors que les nouvelles techniques utilisées sont le streaming ou le téléchargement direct.

Hadopi bientôt capable de lutter contre les sites de streaming et de téléchargement

En effet, c’est le but de ce projet de loi qui va bientôt voir le jour. La députée Aurore Bergé en lisant son rapport a vivement recommandé à Hadopi de s’intéresser au téléchargement direct et au streaming. Il faut donc comprendre que lorsque cette loi sera votée, l’Etat va mettre tout en œuvre pour bloquer ces nouvelles voies.

Il sera donc question de doter cette autorité de régulation (Hadopi) de moyens pour pouvoir identifier ceux qui suivent des contenus en flux direct (Streaming). De même, les gens qui téléchargent directement ou en utilisant des VPN vont être également inquiétés comme c’est le cas par exemple avec les nombreux changements d’adresses de zone-telechargement.

C’est donc un signal fort lancé aux internautes qui sont du côté de l’Hexagone par rapport au piratage.

L'actualité :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici