La Chronique des Bridgerton : pourquoi un tel engouement pour cette série Netflix ?

Culture Films et série TV La Chronique des Bridgerton : pourquoi un tel engouement pour cette série...

Sortie à Noël 2020, la série Netflix La Chronique des Bridgerton a un style qui lui est propre. Prenant racine à l’époque de la Régence anglaise, elle mixe Downton Abbey de Julian Fellowes, Orgueil et Préjugés de Jane Austen et enfin Gossip Girl de Josh Schartz. 

Tirée du roman de Julia Quinn, la Chronique des Bridgerton est centrée sur une famille du temps de la Régence, et plus globalement sur les scandales et les rumeurs ponctuant quotidiennement la Haute société anglaise.

Synopsis de la série La Chronique des Bridgerton

Daphné Bridgerton (Phoebe Dynevor) est en âge de se marier, et fait ainsi ses premiers pas à la cour pendant la saison des mondanités londoniennes. Sa grâce et sa beauté semblent la destiner à un beau mariage, d’autant plus que la reine Charlotte elle-même l’a favorisée faisant d’elle « la perle » de la saison. Cet honneur se rapprochant d’une bénédiction est censé attirer la convoitise masculine, et lui assurer un choix de prétendants des plus variés. 

Toutefois cela ne se passe pas exactement comme prévu. Entre un frère très protecteur, la concurrence d’une jeune beauté sortie de nulle part et le zèle d’un lord un peu trop insistant, les prétendants se raréfient. Le dessein de Daphné de se marier dès sa première saison semble être de plus en plus compromis. C’est alors que la belle ingénue met en place un stratagème avec la complicité du duc de Hastings, Simon Basset, qui a fait le voeu du célibat au grand dam de la société admirant son titre, sa fortune et sa beauté. 

Pourquoi on craque pour Simon Basset ?

Le duc de Hastings, Simon Basset, est autant admiré par la cour dans la série que dans la vie réelle. Il fait battre le cœur de Daphné, mais aussi le nôtre. Beaucoup d’admiratrices ont découvert René-Jean Page, l’acteur incarnant Simon qui fait ses premiers pas dans le monde du cinéma. À cet égard, on dit merci à Netflix de nous faire découvrir des petites pépites inconnues dans la plupart de ses séries. 

Le charme du duc opère de différentes façons. D’une part, il y a la personnalité paradoxale du personnage. Assuré et effrayé, Simon Basset n’est que plus terriblement humain et attendrissant. En effet, le jeune homme si sûr ayant la Haute société anglaise a ses pieds, a aussi été un petit garçon d’une grande fragilité. On découvre que pendant son enfance, il a été maltraité psychologiquement par un père saumâtre, qui l’a repoussé à cause de son bégaiement. De cette triste enfance, il a gardé de profondes séquelles le poussant à rester seul et à ne pas assurer la lignée de sa famille. D’autre part, il y aussi plus trivialement le physique du personnage. On a l’occasion d’assister à plusieurs scènes de boxe où il est torse nu, ce qui ne rend soudainement l’hiver plus aussi froid (je vous le garantis). On en vient presque à vouloir être Daphné pour découvrir la sexualité avec lui. 

Pourquoi on craque pour Simon Basset ?
Image issue de la bande-annonce de la série

Pourquoi regarder cette série si ce n’est pas encore fait ?

Cette série a eu un grand succès mérité. Se voulant résolument moderne, avec un casting diversifié où toutes les couleurs de peau évoluent au sein de la Haute société, elle est très rafraîchissante pour le spectateur. Toutefois, ceux qui cherchent l’authenticité historique doivent s’abstenir de la regarder, car elle risque d’être terriblement décevante. On a une reine qui se drogue, des lords avec des dreadlocks, des briquets qui ne ressemblent pas du tout à ceux qui étaient utilisés à l’époque et encore d’autres détails qui peuvent déranger. Néanmoins, le pari audacieux de moderniser la Régence anglaise sous la caméra est plutôt réussi. 

Par ailleurs, on y retrouve une galerie de costumes colorés et des intrigues haletantes. Loin est l’image poussiéreuse de la cour où le seul événement notable est une partie de cartes entre Lord autour d’un thé, entre Lord. Le prisme Gossip Girl opère et l’on suit avec passion les petites intrigues de chacun, à l’image des personnages eux-mêmes toujours avides des chroniques de Lady Whistledown

Face à son succès, des rumeurs circulent comme quoi la série va être renouvelée pour huit saisons. Rien n’est pour le moment confirmé, mais la suite littéraire se prête plutôt bien à pareil projet. En effet, composée de 9 tomes, elle se centre à chaque fois sur un personnage différent. Aussi, la saison 1 centrée sur Daphné pourrait laisser place à une saison 2 centrée sur son frère ainé en quête lui aussi d’une femme. Bref, à voir si La Chronique des Bridgerton saison 2 va sortir, mais il y a de grandes chances. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -
[yuzo id="61526"]