La sonde chinoise Change 4 a atterri avec succès ce jeudi dans la face cachée de la Lune, la première fois dans l’histoire qui est atteint, a rapporté l’Administration spatiale nationale de la Chine (ANEC).

La ANEC

La ANEC, cité par l’agence de presse officielle Xinhua, détaillé que le débarquement a eu lieu à 10h.26 Heure chinoise (02.26 GMT) dans la zone prévue : le bassin d’Aitken au pôle sud du satellite de la Terre.

Pour sa part, le Global Times, qui est dirigé par l’Etat, a qualifié l’arrivée réussie de Change 4 sur le côté obscur de la Lune une grande étape de l’exploration humaine de l’univers.

La mission consistera à effectuer des observations radioastronomiques à basse fréquence, à analyser le terrain et le relief, à détecter la composition et la structure minérales de la surface lunaire peu profonde et à mesurer le rayonnement des neutrons et des atomes neutres pour étudier l’environnement du côté obscur de la Lune.

Lancée le 8 décembre

La sonde, qui comprend un module et un véhicule d’exploration, a été lancée le 8 décembre par une fusée Great March 3B depuis le centre de lancement du satellite Xichang dans la province du Sichuan (sud-ouest de la Chine).

Quatre jours plus tard, Chang’e 4 est entré en orbite lunaire, après quoi la CENA a coupé deux fois l’orbite de la sonde, la dernière fois le 30 décembre.

Le satellite Queqiao, l’interlocuteur

Les communications entre la sonde et la Terre sont possibles grâce à un satellite, Queqiao, mis en orbite en mai dernier et qui fonctionne comme un “miroir” d’information entre les centres de contrôle sur Terre et Chang’e 4.

Des programmes spatiaux pionniers tels que le programme soviétique ou américain ont réussi il y a plus d’un demi-siècle à photographier la face cachée de la Lune mais n’y sont jamais arrivés, malgré une tentative infructueuse d’une mission américaine sans équipage en 1962.

Le programme Chang’e (du nom d’une déesse qui, selon les légendes chinoises, vit sur la Lune) a débuté avec le lancement d’une première sonde orbitale en 2007, et depuis, quatre autres appareils ont été amenés au satellite terrestre.

L’objectif final du programme est une mission habité à long terme sur la Lune, bien qu’aucune date n’ait été fixée pour cette mission et que certains experts la situent vers 2036.

C’est la partie de la Lune que nous ne voyons pas

L'actualité :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici