Jeune: trop de tabac, alcool, de porno et de jeux vidéo

Publié par Jerome le novembre 7, 2018 | Maj le novembre 7, 2018

Les addictions des jeunes concernant certains produits dopants ont atteint un chiffre alarmant ces dernières années. Une étude affirme que des milliers de jeunes en deviennent dépendant chaque semaine dans le monde. Elle affirme également que la dépendance ne cesse de croître chaque jour. C’est ainsi qu’il y a eu une enquête sur les addictions en France menée auprès des milliers de jeunes et publiée chez le quotidien français Le Parisien.

Addiction en hausse au niveau des jeunes

Les jeunes depuis l’adolescence affirment avoir au moins consommé déjà une drogue, d’autres confient être dépendants aux jeux vidéo et à la pornographie. C’est ainsi qu’une enquête a été mise en place par le fonds Actions Addictions, la fondation Gabriel-Péri et la fondation pour l’innovation politique.

Selon l’enquête menée, la consommation de ces produits chez les jeunes de 14 à 24 ans ont atteint un pic angoissant. Dans Le Parisien, il est publié que plus de 340.000 jeunes entre 14 et 17 ans auraient déjà consommé du tabac ou de la drogue. Il est également stipulé que plus de 250000 jeunes entre 18 et 24 ans en consomment régulièrement toutes les semaines.

La dépendance des produits licites

L’enquête met l’accent également sur la consommation des produis licites en notifiant qu’ils sont dangereux à la longue pour l’aspect social de l’homme.

Il est également remarqué que les parents n’ont pas encore saisi l’importance de l’addiction des jeunes de ces fléaux ainsi que des produits licites.

L’enquête menée sur les produits licites affirme qu’un jeune sur cinq (14-17ans) regarde la pornographie au moins une fois par semaine. Il est également noté que 9% des jeunes en regardent par jour et 5% plusieurs fois par jour. Cela se ressent par une violence chez les jeunes qui sont touchés psychologiquement et par conséquent agit sur leur développement.

Quand on parle d’addiction de produits licites on fait allusion également au jeu de paris, des réseaux sociaux et bien sur des jeux vidéo. L’étude prouve que 13% des jeunes entre 14 et 24 ans jouent aux jeux de paris principalement les jeunes issues des familles ayant de faibles revenus.  Il est aussi stipulé que 15% des jeunes (18-22 ans) passent au moins 5 heures sur les réseaux sociaux et 10% au moins 8 heures dans une journée

L’enquête affirme également que 1 jeune sur six joue au jeu vidéo pendant plus de 5 heures par jour et 7 % pendant plus de 8 heures par jours.

Ces addictions aux jeux licites causent notamment des risques d’isolements, de dépressions et des échecs scolaires, financiers voir professionnels.

En dépit de cette enquête qui a pu monter le caractère préoccupant concernant l’addiction de ces produits chez les jeunes. Tout bien considéré, il va falloir apporter des solutions en commençant par des campagnes de sensibilisations auprès des jeunes. Il va falloir également appliquer la loi sur l’interdiction de la vente de produits nocifs comme le tabac et l’alcool aux mineurs. Pour les jeunes les plus atteints, ils devront obligatoirement se soumettre à des thérapies capables d’inhiber leur addiction.

 

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *