Aux États-Unis, il y a le Giving Pledge, une initiative fondée par Bill Gates et Warren Buffett qui prévoit, pour quiconque a signé, l’engagement de donner plus de la moitié de sa fortune de son vivant ou dans son testament. Mais dans cette liste, il y a un absent remarquable : l’homme le plus riche du monde, Jeff Bezos.

Jeff Bezos patron de Amazon est radin ?

Parmi les PDG de la Silicon Valley – qui représentent également certaines des personnalités les plus riches du monde – il y a un élément qui ne s’est jamais caché de la charité. De Bill Gates à Mark Zuckerberg, les magnats de la technologie sont connus non seulement pour leurs entreprises, mais aussi pour leurs dons d’un milliard de dollars et leurs efforts philanthropiques, une approche qui a été particulièrement intensifiée ces dernières années. L’une des principales raisons en est la promesse de don, une initiative fondée par Bill Gates et Warren Buffett qui prévoit, pour quiconque s’est inscrit à l’engagement de donner plus de la moitié de son patrimoine au cours de sa vie ou dans son testament. Mais dans cette liste, il y a un absent remarquable : l’homme le plus riche du monde, Jeff Bezos.

Le fondateur d’Amazon, contrairement à son ex-femme MacKenzie Bezos, n’a jamais signé le Giving Pledge : l’une des cinq personnes les plus riches des États-Unis et la seule qui ne l’a pas fait. Actuellement, la richesse de Bezos s’élève à environ 114 milliards de dollars. Il n’est pas clair pourquoi le PDG n’a pas signé l’engagement, mais d’un autre côté, l’histoire entière des dons de Bezos est un demi-mystère : ceux connus représentent un chiffre minuscule comparé à la valeur du fondateur de l’un des plus grands géants du secteur technologique américain.

Il existe une organisation à but non lucratif appelée la Fondation de la famille Bezos, mais c’est une entité entièrement gérée par les parents de Bezos et qui n’a jamais reçu de contributions de Bezos. Le fondateur d’Amazon ne figure pas sur la liste des 50 premiers donateurs américains avant 2018, date à laquelle il a pris la première place avec le lancement d’un fonds de 2 milliards de dollars pour des programmes éducatifs pour les sans-abri. Mais là aussi, c’est un don égal à 1,3 % de sa richesse.

Jeff Bezos et les dons

Jeff Bezos est devenu milliardaire en 1997, mais le premier don caritatif remonte à 2011, lorsque le fondateur d’Amazon a fait don de 10 millions de dollars au Museum of History and Industry de Seattle. En 2011, il a donné 15 millions de dollars au Princeton Institute for Neuroscience et en 2012, il a donné 2,5 millions de dollars à un groupe d’activistes pour le mariage homosexuel. En 2013, il a donné 500 000 $ à un organisme sans but lucratif voué à l’accès aux livres électroniques, et en 2016, il a offert 1 million de dollars à un organisme pour sans-abri. Vient ensuite des dons de 1 million de dollars pour le Comité des journalistes pour la liberté de la presse (2017), 33 millions de dollars pour un fonds destiné aux étudiants immigrants (2018) et 10 millions de dollars pour les anciens combattants (2018). Le don le plus important, cependant, a eu lieu en septembre 2018, avec les 2 milliards de dollars donnés par Bezos à son fonds Bezos Day One pour soutenir l’éducation des familles sans-abri.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici