ActualitéIsoler les murs derrière le poêle : comment s'y prendre et quels...

Isoler les murs derrière le poêle : comment s’y prendre et quels matériaux utiliser ?

Le poêle à bois est un appareil de chauffage reconnu comme étant économique et écologique, pouvant chauffer toute votre maison. Cependant, il est essentiel de le mettre en place correctement pour garantir la sécurité et l’efficacité du chauffage. Pour cela, l’isolation du mur derrière le poêle à bois est généralement suggérée. 

Pourquoi est-il nécessaire d’isoler un mur devant un feu ouvert ? Quels sont les dangers sans l’utilisation d’un revêtement ? Que peut-on faire pour y remédier ? Quelle doit être la distance entre le poêle et le revêtement ? Découvrez tout ce que vous devez savoir sur le processus d’isolation des murs à côté du poêle à bois. 

Pourquoi est-il nécessaire d’isoler les murs derrière le poêle à bois ?

L’idée d’isoler les murs derrière le poêle à bois est particulièrement utile lorsque vous envisagez de placer votre poêle à bois près du mur. En particulier, si votre poêle est situé à proximité d’un mur constitué de matériaux combustibles, il est conseillé de l’isoler à l’aide d’un écran thermique.

Vous bénéficierez ainsi d’une sécurité et d’une efficacité accrue en matière de chauffage.

Pourquoi est-il nécessaire d'isoler les murs derrière le poêle à bois ? Pin
Source : shutterstock.com

Quels sont les dangers sans le revêtement ?

Sans l’utilisation d’un revêtement pour isoler les murs qui se trouvent derrière une cheminée à bois, il y a beaucoup de risques.

Tout d’abord, les risques d’incendie sont importants si votre poêle à bois se trouve à proximité de matériaux combustibles. Votre sécurité et celle des différents résidents de votre maison est en danger pour empêcher que cela ne se produise.

Lire la suite  Une plateforme de chirurgie basée sur l’intelligence artificielle débarque dans les hôpitaux parisiens

En outre, le mur qui n’est pas protégé à proximité du poêle à bois peut être endommagé en raison de la chaleur générée par le poêle. Des fissures peuvent se former après une exposition prolongée à la chaleur. De plus, la poussière qui se dégage du poêle peut lentement s’accumuler sur le mur, sans revêtement (jaunissement ou noircissement…), ce qui le rend difficile à laver.

Ainsi, bien que la chose la plus importante à prendre en considération lors de l’isolation des murs derrière les poêles à bois soit la possibilité d’un incendie, il y a également des points négatifs à ne pas protéger le mur en l’isolant avec un parement.

Comment s’y prendre ?

Il existe plusieurs façons d’isoler les murs derrière un feu ouvert. Le plus souvent, il suffit d’envelopper le mur à isoler d’un revêtement extérieur ignifuge pour le protéger du feu.

Il existe aujourd’hui sur le marché une variété de revêtements pour isoler un mur devant un feu ouvert qui vous permettent de choisir celui qui constitue une isolation sûre, efficace et visuellement attrayante.

On trouve aujourd’hui sur le marché différents types de bardages qui peuvent être une isolation (réflecteur de chaleur) ou un mur ignifuge, ou les deux.

  • Les briques d’argile ou de feu n’ont pas seulement la capacité d’envelopper un mur qui se trouve derrière le poêle à bois, ce type de mur a une forte inertie thermique qui lui permet de retenir la chaleur. Le revêtement laissera sortir la chaleur s’échapper si votre poêle à bois est dysfonctionnel
  • Les dalles de béton cellulaire : extrêmement esthétique, le béton cellulaire constitue une solution isolante et ignifuge qui s’intègre parfaitement aux cheminées modernes.
  • Les plaques de silicate de calcium constituent une alternative écologique
  • Une plaque de plâtre ignifugée
  • Une plaque d’acier doublée d’une isolation thermique (laine de roche, etc.) entre le mur et la plaque d’acier : il s’agit de la solution la plus simple.
Lire la suite  L'éclairage de jardin pour des soirées d'été féeriques : astuces et conseils

Remarque : l’isolation des murs derrière le poêle à bois est bénéfique. Veillez à ce que le sol sous votre poêle à bois soit isolé, surtout s’il est constitué de matériaux combustibles (plancher par exemple).

Quelle distance respecter entre le revêtement et le poêle ?

La distance à respecter entre le poêle à bois et le bardage est communiquée directement dans le Document Technique Unifie (DTU). Il s’agit d’une règle générale qui propose une distance de sécurité en fonction du diamètre du conduit de fumée pour les poêles à bois.

D’après le DTU, un espace de sécurité de 3 fois le diamètre du conduit doit être respecté entre le conduit d’un poêle à bois et tout autre matériau combustible adjacent, lorsque l’isolation d’un mur autour du poêle à bois n’est pas réalisable.

Quelle distance respecter entre le revêtement et le poêle ? Pin
Source : shutterstock.com

Nous vous suggérons de consulter votre installateur, qui pourra déterminer la distance exacte entre le poêle à bois et votre mur en fonction des dimensions et du modèle de l’appareil de chauffage. En effet, ces deux facteurs peuvent influencer les mesures de précaution à prendre lors de l’installation du poêle à bois.

De plus, si vous avez décidé d’isoler les murs derrière le poêle à bois, la distance de sécurité entre votre revêtement et le conduit du poêle à bois peut être réduite à 1,5 fois le diamètre du conduit.

Notez que si vous souhaitez installer un poêle à bois qui n’a pas de conduit de fumée, vous devez choisir un conduit d’air équipé de tuyaux d’évacuation. Cela diminuera la distance de sécurité entre le mur et le poêle, réduisant ainsi le risque.

A lire

Les différences entre acide hyaluronique et botox

Dans le monde de la dermatologie esthétique, deux traitements...

Les secrets des passionnés de blague à tabac

L'intérêt pour les blagues à tabac dépasse de loin...
Partages