MaisonÉnergieL'isolation thermique des fenêtres : pourquoi est-ce intéressant et combien cela peut...

L’isolation thermique des fenêtres : pourquoi est-ce intéressant et combien cela peut vous faire économiser ?

Les travaux de rénovation énergétique se concentrent le plus souvent sur la toiture, les murs et les sols. Cette tendance vient de l’ampleur des surfaces en question et des pertes d’énergie associées. La quantité de chaleur perdue n’est pas pour autant négligeable au niveau des fenêtres. Ainsi, il est important d’isoler ces ouvertures au même titre que les autres zones propices aux déperditions énergétiques. 

Pourquoi isoler ses fenêtres thermiquement ?

L’isolation thermique des fenêtres n’est pas toujours considérée comme prioritaire au cours d’une rénovation énergétique. En effet, ces zones laissent échapper moins de chaleur par rapport à d’autres endroits comme la couverture ou encore les murs. Dans les détails, une maison non isolée perd généralement : 

  • 25 à 30 % de chaleur par les combles et les toits ;
  • 20 à 25 % à cause des fuites et du renouvellement d’air ;
  • 20 à 25 % au niveau des murs ;
  • 10 à 15 % par les fenêtres ;
  • 7 à 10 % au niveau des planchers bas ;
  • 5 à 10 % à travers les ponts thermiques.

Vous pouvez néanmoins limiter les pertes de chaleur et les dépenses de chauffage en isolant les fenêtres. Avec la hausse des prix de l’énergie, vous réussirez à faire des économies considérables au quotidien. Concrètement, vous avez la possibilité de réduire votre facture énergétique annuelle jusqu’à 15 %. L’isolation permet par ailleurs d’éliminer les courants d’air et d’améliorer le niveau de confort de la maison. 

Lire la suite  Maison : comment empêcher l'humidité de s'installer chez vous ?

Selon les équipements choisis, la rénovation des fenêtres peut aussi atténuer les nuisances sonores venant de l’extérieur. Une bonne isolation tend effectivement à affecter la propagation des bruits. Toutefois, il faudra opter pour des fenêtres alliant isolation thermique et phonique, si vous avez des besoins particuliers en la matière. 

Pourquoi isoler ses fenêtres thermiquement ? Pin
Source : shutterstock.com

Combien cela coûte ?

Le prix de l’isolation thermique des fenêtres dépend notamment de la nature des travaux, du type de menuiserie et des produits utilisés. Il varie aussi en fonction des professionnels contactés et de l’ampleur du chantier. Une rénovation globale permet en général de réduire le coût de la main-d’œuvre. Pour avoir une idée du budget requis, vous pouvez facilement obtenir des devis sur https://www.info-fenetre.net

Selon la méthode d’isolation envisagée, l’opération peut coûter entre 20 et 350 euros par fenêtre. Vous pouvez notamment opter pour :

  • L’ajout de joints de calfeutrage (20 à 50 euros par fenêtre) ;
  • La pose de survitrage (70 à 120 euros par mètre carré) ;
  • Le changement de vitrage (40 à 80 euros par mètre carré) ;
  • L’installation d’une seconde fenêtre devant une autre (à partir de 350 euros par fenêtre).

D’autre part, les fenêtres en PVC sont moins onéreuses par rapport aux menuiseries en bois ou en aluminium. Elles coûtent en moyenne 345 à 750 euros, tout compris. Vous devrez, en revanche, prévoir 500 à 950 euros pour des fenêtres en bois, contre 400 à 900 euros pour de l’aluminium. Ces matériaux présentent des performances thermiques assez proches, si vous comptez changer vos fenêtres. Vous devez juste faire attention à la qualité des produits envisagés. 

Lire la suite  Isoler sa maison par l'extérieur, est-ce rentable ?
Combien cela coûte ? Pin
Source : shutterstock.com

Quelle économie de chauffage pouvez-vous faire ?

En théorie, l’isolation thermique des fenêtres vous permet de réaliser jusqu’à 15 % d’économie sur le chauffage. Ce chiffre se base sur l’estimation des pertes d’énergie annuelles au niveau des ouvertures. L’efficacité de l’opération dépend toutefois des spécificités techniques des équipements utilisés. Pour comparer les produits, vous disposez de divers indicateurs de performance comme :

  • Le coefficient de transmission thermique ou Uw, exprimé en W/(m²K). Une valeur faible renvoie à une capacité d’isolation importante ;
  • Le facteur solaire ou Sw, compris entre 0 et 1. Avec un indice est élevé, la paroi permet de profiter davantage de la chaleur issue des rayons du soleil ;
  • La perméabilité à l’air, variant entre A1 et A4 ;
  • L’étanchéité à l’eau, évaluée de 1 à 9 ;
  • La résistance au vent, basée sur la déformation subie (performance allant de A à C) et la résistance à la pression (notée de 1 à 5).

Ces trois dernières caractéristiques sont souvent réunies sous la mention A*E*V*, pour résistance à l’Air, à l’Eau et au Vent. Dans ce domaine, le facteur solaire mérite une attention particulière. Une bonne performance permet en effet d’apporter plus de chaleur dans les pièces de la maison. Ainsi, vous pourrez encore réduire vos besoins de chauffage et vos dépenses d’énergie.

A lire

Mitigeurs d‘évier pour cuisines avec espace limité

Dans les petites cuisines, on compte chaque centimètre d’espace,...

Comment allier raffinement et fonctionnalité avec les tables extensibles

L'équilibre entre esthétique et utilité est essentiel. Les tables...

Transition énergétique : Comment l’énergie verte révolutionne-t-elle notre quotidien ?

À l'ère du changement, la transition énergétique incarne un...

Quelles couleurs choisir pour une cuisine de style moderne ?

Cœur battant de la maison moderne, la cuisine mérite...

Black Friday chez La Redoute : donnez du style à votre intérieur sans vous ruiner

En cette période de novembre, nombreux sont les commerçants...
Partages