Airtificial ne s’arrête pas. La société espagnole, d’origine cadizienne, s’avère être le meilleur partenaire pour Hyperloop Transportation Technologies (HTT). Ils sont responsables de la conception et de la fabrication de la première capsule de l’Hyperloop made in Spain. L’entreprise a signé un nouvel accord de fabrication avec HTT pour 19,9 millions d’euros pour la fabrication, une fois l’analyse du prototype installé à Toulouse et également fabriqué par Airtificial, de cinq kilomètres de tube dans lesquels circulera la capsule Hyperloop. Ainsi, quatre accords ont été signés entre les deux partenaires stratégiques pour la fabrication de deux capsules, deux maquettes de capsules et deux tubes.

La première capsule passagers

C’est en octobre dernier que les deux sociétés ont présenté la première capsule passagers pleine grandeur du train à l’usine Tecnobahía, El Puerto de Santa María, Cadix. Par ailleurs, Airtificial a déjà signé un contrat pour la conception et la fabrication d’un tube de 630 mètres en cours d’élaboration.

Airtificial et Hyperloop ont signé un accord par lequel la technologie américaine s’engage à confier à Airtificial la fabrication et l’assemblage de la section pilote du tube à travers laquelle les capsules seront transportées, qui sera de 5 kilomètres, 4 mètres de diamètre et 32 mm d’épaisseur.

La division Travaux Publics d’Airtificial, experte dans la conception, le calcul, l’ingénierie et la fabrication de structures capteurs en matériaux composites, est chargée de ce nouveau défi. Il se distingue par l’apport de solutions technologiques en fibre de carbone ou autres matériaux composites.

Une structure intelligente

Airtificial dotera les cinq kilomètres de tube de capteurs qui permettront de mesurer toute anomalie pendant l’utilisation et le passage du trafic. Entre autres paramètres, il donnera des informations sur si le tube a subi une déformation, le niveau de contrainte qui s’enregistre dans les courbes ou dans d’autres points critiques, s’il y a des variations de la pression interne, ainsi que d’autres paramètres de la structure. Ces informations seront envoyées, collectées et analysées en temps réel par une base de données qui permettra de réagir de manière préventive, augmentant ainsi la sécurité de ce moyen de transport.

Comme le tube, la capsule est aussi une structure intelligente car elle est équipée de 72 capteurs capables de transmettre, en temps réel, des informations à un système de données central, et donc de surveiller le comportement dynamique et structurel de la capsule à tout moment.

Dans un entretien avec ABC, Dirk Ahlborn directeur général de HTT explique comment sont les protocoles de sécurité dans le tube. L’entreprise a déjà travaillé avec la principale institution de sécurité mondiale, TÜV SÜD, pour créer le premier ensemble de directives de certification de sécurité pour les systèmes Hyperloop”, a-t-il expliqué. Ils ont déjà eu des contacts avec la plus grande agence de réassurance du monde, Munich Re, qui “a créé les produits pour assurer nos systèmes commerciaux. Ces développements constituent les protocoles de sécurité pour le tube et l’ensemble du système. Ils serviront de base au cadre réglementaire avec les gouvernements des différents pays”, explique Ahlborn.

You may also like

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici