L’instinct du sens : un essai de Philippe Barbaud sur les secrets de l’origine du langage humain

CultureLittératureL’instinct du sens : un essai de Philippe Barbaud sur les secrets...

Qui est Philippe Barbaud, l’auteur de l’Instinct du sens : Essai sur la préhistoire de la parole

L’instinct du sens est un essai scientifique portant sur l’origine du langage, rédigé par Philippe Barbaud. L’ouvrage a été édité chez Des Auteurs Des Livres, une maison généraliste qui publie un catalogue très éclectique et des écrivains venus du monde entier. Philippe Barbaud est un linguistique québécois : ce spécialiste est donc un chercheur qui se focalise essentiellement sur le français québécois, la grammaire… Il est également l’auteur de plusieurs articles, dont Le Triomphe du Beau-frère, paru en 1999 dans Le Devoir et plus récemment d’une Lettre ouverte postée sur les réseaux sociaux, sur son compte personnel. Celle-ci traite de la laïcité portant le nom de La Laïcité, rempart contre le dogmatisme. Philippe Barbaud affiche une belle carrière : titulaire d’une licence de Lettres à l’Université de Montréal et d’une maîtrise en Linguistique ainsi que d’un doctorat à Paris 8, il a été professeur et chercheur au sein de l’Université du Québec à Montréal, entre l’année 1969 et 1999. Très actif sur les réseaux sociaux et connecté à la réalité, ce scientifique atypique passionné par la communication humaine révèle en cette année 2021 L’instinct du sens : Essai sur la préhistoire de la parole.

Présentation de l’Instinct du sens : Essai sur la préhistoire de la parole

L’instinct du sens : Essai sur la préhistoire de la parole est le résultat d’un travail rigoureux et complexe, organisé en plusieurs catégories distinctes. Malgré un poids et un volume conséquents, le lecteur pourra se retrouver facilement dans la table des matières. Tout part d’une question qu’un enfant pourrait se poser alors qu’il part à la découverte du monde : « pourquoi parle-t -on ? » A cette réflexion qui semble imprenable, le linguiste balaie l’Histoire de l’humanité. Difficile de théoriser sur un tel sujet, qui nous renvoie à des temps si reculés qu’il est difficile d’imaginer l’Homme autrement qu’il nous apparaît aujourd’hui…

Le livre n’est pas seulement scientifique au sens strict du terme, même s’il regroupe de nombreuses familles de sciences : la génétique, la psychologie (qui n’est pas reconnue comme une branche de la science exacte), la paléontologie et bien entendu l’anthropologie (qui étudie l’Homme directement). Pour rappel, la science est un « ensemble cohérent de connaissances relatives à certaines catégories de faits, d’objets ou de phénomène obéissant à des lois et/ou vérifiés par les méthodes expérimentales », d’après le dictionnaire Larousse. Cet ouvrage est aussi philosophique à sa manière : comment définir ce qu’est le langage ? Est-il strictement humain ? Pour cela, l’auteur théorise la perte du langage animal chez l’Homme. Pour acquérir cette communication, l’Homo sapiens s’est adapté à son environnement. L’évènement primordial de cette évolution étant la domestication du feu et l’imitation des autres animaux. Nos ancêtres ont réussi à créer, petit à petit un ensemble de codes reconnus par une majorité, dans le but de faciliter la survie.

L’instinct du sens : un ouvrage de référence en linguistique pour les initiés

Afin d’aborder au mieux l’ouvrage L’instinct du sens, il est fortement recommandé d’avoir certaines bases et connaissances en la matière. Une initiation à la linguistique est donc un plus. C’est pourquoi le livre peut être utilisé dans le cadre de travaux universitaires portant sur ce thème. Une riche bibliographie sourcée permet d’entrevoir les expertises colossales qui ont nourri l’angle d’approche de Philippe Barbaud. De nombreux schémas explicatifs font office de leçons et de cours traitant le sujet. Ces parties tranchent avec le scénario des autres chapitres et catégories. Le style est précis et caractéristique des essais scientifiques. Le grand public n’est pas la cible visée par ce type d’ouvrage : cependant, il appelle à en connaître plus et à s’informer sur la question du langage qui nous concerne tous, peu importe notre nationalité et notre culture. Certains passages sont suffisamment vulgarisés pour provoquer un écho en chacun.

Au cours de cette approche, le scientifique met en lien l’évolution du corps et la transformation d’un langage primitif animalier en parole plus avancée. Les sont ont changé et se sont perfectionnés, permettant ainsi d’exprimer les émotions mais aussi de réaliser sa propre individualité. De telles performances connectent très clairement la volonté de véhiculer des informations, de décrire, et donc de donner du sens à ce que l’humain perçoit. La préhistoire de la parole débute il y a environ trois  millions d’années, alors que les primates réussissent à se tenir debout, pour réagir à des bouleversements écologiques. L’adaptation à un contexte hostile est-elle le propre de l’Homme ? Cette acquisition de ce pouvoir est l’élément central qui sépare l’humain de l’animal, cette « bête sociale ».

Si le livre n’est pas une réponse factuelle reconnue unanimement par le monde scientifique, la démarche innovante laisse entendre une réflexion vers l’avenir. L’ouvrage rappelle que le langage est apparu chez le présapiens. Au fil des siècles, sa forme change et mute. Dans ce voyage vers le passé, cet essai massif donne à penser sur le futur de l’espèce humaine, complexe et capable de s’adapter à son environnement. A quoi ressemblera l’anatomie de nos descendants ? C’est en se focalisant sur les origines que les lecteurs pourront théoriser à leur tour sur de telles prédictions.

En conclusion, l’Instinct du sens est le fruit mûr d’une réflexion qui aura duré sept ans : une période d’approfondissement intensive, dans laquelle l’auteur emporte son lectorat. Si la forme peut rebuter les plus frileux, une immersion aérée exécutée petit à petit, à son propre rythme rendra l’expérience enrichissante et passionnante.

Le site de l’auteur : https://linstinctdusens.com/

- Advertisment -