En ce début d’année 2019, même si de très bons longs-métrages sortent actuellement ou s’apprêtent à sortir sur nos écrans comme Captain Marvel, qui bat des records au Box-Office, Avengers : Endgame ou encore X-Men : Dark Phoenixtous les regards sont indéniablement tournés vers LA série phare de HBO, qui verra sa dernière saison diffusée chaque dimanche soir dès avril prochain : Game of Thrones. En ce mois de mars, c’est un fait, le compte à rebours jusqu’à la grande finale de la série a débuté, pour notre plus grand plaisir, même si une pointe de tristesse se fait aussi déjà sentir à l’approche de la fin de ce chapitre télévisuel.

The Baccarat Queen

Pour le moment, impossible de savoir qui finira sur le désormais célèbre trône de fer à la fin de la série. Chacun, qu’il s’agisse de Cersei, de Jon Snow ou encore de Daenerys peut y aller de son coup de poker pour éliminer ses adversaires et s’imposer pour régner sur Westeros.  À ce sujet, si vous êtes un grand fan des films et séries qui reposent sur la manipulation et la stratégie, un film qui sortira prochainement à Hollywood devrait savoir vous séduire :  The Baccarat Queen, un film inspiré d’un fait réel ayant remué le monde du poker, est en préparation outre-Atlantique.

Une affaire qui date de 2012

Autant vous prévenir tout de suite, l’affaire qui inspire The Baccarat Queen n’est pas l’histoire d’un succès beau et pur, loin de là. Le long-métrage, qui devrait être basé sur un article paru dans Cigar Aficionado en 2017 et rédigé par Michael Kaplan, relatera le parcours de Phil Ivey et de sa partenaire Cheung Yin Kelly Sun, un duo rendu célèbre par deux affaires d’edge sorting, à savoir une méthode qui consiste à repérer les défauts dans l’impression des cartes de façon à en tirer profit. S’il est encore difficile aujourd’hui de déterminer si cette technique constitue une véritable triche ou non, force est de constater qu’elle n’a pas vraiment réussi à ce duo.

En effet, dans la première affaire, le joueur de poker Phil Ivey et sa complice n’ont jamais pu toucher les 7,7 millions de livres qu’ils avaient remportés et, dans la seconde affaire, ils ont été condamnés à rembourser 9,6 millions de dollars à l’établissement concerné. L’affaire est d’ailleurs toujours en cours, dans l’attente d’une décision finale. Au total, on estime que les deux compères auraient collecté 30 millions de dollars pendant leur collaboration, même s’ils ont été condamnés à en rendre près de 18 millions.

Vous l’aurez compris, l’intégrité et le fair-play des deux passionnés de poker est remis en cause. Il s’agit donc d’une histoire qui fait nettement moins rêver que la belle victoire de Ramon Colillas en tout bien tout honneur au PSPC en janvier dernier. Ou, plutôt, il s’agit d’une histoire qui met en lumière de bien moins belles valeurs que la détermination et l’optimisme qui ont marqué le parcours du joueur espagnol lors du PSCPC et qui lui ont permis de triompher alors que personne ne s’y attendait.

Un film axé sur Cheung Yin Sun

Pour le moment, peu d’informations ont fuité quant au contenu précis de The Baccarat Queen. On sait toutefois que le long-métrage devrait se concentrer principalement sur Cheung Yin Sun et notamment son parcours atypique. En effet, la jeune femme est née dans la pauvreté, et ce malgré un père très riche, a suivi des études à Paris et a ensuite mené une vie de jet-setteuse entre Monaco, Las Vegas et Macao, période de sa vie durant laquelle elle a croisé la route de Steven Black, un joueur de poker professionnel qui l’a formée et lui a permis de gagner des sommes impressionnantes dans les casinos. Par la suite, elle a rencontré Phil Ivey, pour vivre le meilleur et le pire avec lui… Pour tout voir dans les détails, il faudra se rendre dans les salles obscures dans quelques mois !

Le poker, un sujet qui fascine Hollywood depuis toujours

The Baccarat Queen, dont le titre pourrait être amené à changer d’ici sa sortie, sera loin d’être le premier film hollywoodien à nous plonger dans les coulisses plus ou moins sombres du monde du poker. Récemment, le film Crazy Rich Asians, sorti l’été dernier, l’a fait dans une scène d’ores et déjà devenue mythique pour ceux qui l’ont vue. Aussi, Le Grand Jeu, porté par Jessica Chastain, avait marqué le début d’année 2018 en ayant la particularité d’être lui aussi basé sur un fait réel, à savoir l’ascension de Molly Bloom, une jeune femme surdouée devenue reine d’un gigantesque empire du jeu clandestin à Hollywood…avant de tomber de haut. Un destin quelque peu similaire à celui de  Phil Ivey et de Cheung Yin Sun, en somme !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici