Le gouvernement Macron est sur le point de renouveler son cabinet au beau milieu de la crise.

Publié par Jerome le octobre 9, 2018 | Maj le octobre 9, 2018

“Remaniement, réorganisation. Le mot est aujourd’hui dans tous les médias français. La rencontre entre le Premier ministre et le président français semble confirmer qu’il y aura un changement de ministre au sein du gouvernement.

Du changement au sein du gouvernement

Mardi 9 octobre, le Président Emmanuel Macron et le Premier ministre Édouard Philippe se sont rencontrés au Palais de l’Élysée. Dans d’autres circonstances, il s’agirait d’une réunion protocolaire entre des fonctionnaires qui partagent le pouvoir exécutif du pays. Cependant, l’atmosphère politique en France s’est raréfiée à la suite de la démission de trois des ministres les plus populaires du gouvernement en moins de deux mois.

C’est pourquoi la rencontre du premier ministre Philippe avec le président Macron fait attendre les Français. Les démissions, le 28 août dernier, du ministre français de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot et de la ministre des Sports Laura Flessel, le 4 septembre, ainsi que du ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, le 2 octobre, semblent refléter une crise qui doit être réglée par un changement des ministres.

Selon le quotidien Le Monde, Philippe recevrait la démission de bloc des ministres pour former une nouvelle équipe. Le journal rapporte que le palais du gouvernement a exprimé le besoin de rechercher des changements “larges”. Et pour reprendre les mots du président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, Philippe et Macron cherchent à donner un “nouveau souffle” au gouvernement.

Quelles sont les attentes par rapport au changement de ministre en France ?

Selon l’hebdomadaire français Le Nouvel Observateur, le magazine Le Point et le quotidien Le Figaro, le changement de ministre sera très probablement annoncé le mardi 9 octobre. Dans l’intervalle, la presse française est en train de changer de nom et d’explorer la possibilité que ce changement serve à revaloriser l’image d’un gouvernement qui a vu sa popularité diminuer ces derniers mois.

Dans une interview à Radio France International, Eric Woerth, député conservateur de l’opposition, était sceptique quant à l’impact de la réorganisation. “Le sketch du gouvernement est toujours d’actualité. Le problème n’est pas le gouvernement, c’est le président lui-même… La réorganisation n’a jamais rien changé. Ce qui compte, c’est la politique”, a déclaré le député de l’Oise à RFI.

Un partisan de Marine Le Pen est allé encore plus loin : ” Je me fiche que ce soit un socialiste, un ex-républicain ou un macroniste extrotechnique qui retourne au gouvernement. Cet ensemble de chaises musicales n’a aucun intérêt”, a déclaré le député de France Info.

Tout semble indiquer que les ministres de la réorganisation commenceraient leurs fonctions cette semaine même. Les médias français ont déjà exclu la démission de Philippe lors de la réunion de lundi, même si l’on ne sait toujours pas si le Premier ministre sera parmi ceux qui quitteront le gouvernement après la réorganisation.

La rencontre entre les chefs de gouvernement s’inscrit dans le cadre d’une journée nationale de grève en France. Des étudiants, des enseignants, des travailleurs et même des retraités descendent aujourd’hui dans la rue pour protester contre les coupes dans les politiques sociales.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *