La France va tenter un bonus pour promouvoir la parité au cinéma

Publié par Jerome le octobre 6, 2018 | Maj le octobre 6, 2018

S’il y a une chose pour laquelle le cinéma français est connu, c’est son grand soutien de son gouvernement, qui en fait une grande industrie culturelle et une source de richesse pour le pays français. Conscientes également de l’inégalité qui touche les femmes dans le secteur, les autorités ont annoncé la création, en 2019, d’une prime de 15% sur les subventions aux films qui favorisent la parité entre hommes et femmes au sein de l’équipe de tournage.

L’arrivé de la parité au cinéma

Ce plan pour l’égalité dans le secteur cinématographique a été annoncé par la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, à l’issue d’une réunion organisée par le collectif 5050×2020 avec le soutien du Centre national du film (CNC).

Cette prime de 15 % sur les subventions du CNC sera appliquée sur la base d’une échelle de huit points qui déterminera la présence de femmes à des postes clés dans un projet, et qui accordera un point pour chaque femme dans cette hiérarchie. A partir de quatre ans, le projet pourra bénéficier de la prime, qui est actuellement expérimentale et limitée à l’année 2019, a détaillé le journal Libération. S’il était déjà en vigueur, seuls 6 % des productions françaises l’auraient reçu.

Le Collectif 5050×2020, créé en mars pour veiller à l’égalité des chances dans le cinéma, indique sur son site Internet que, sur les 2 066 personnes qui ont tourné un ou plusieurs films entre 2006 et 2016, seules 23% étaient des femmes, et son budget était de 36% inférieur à celui de ses homologues masculins. La rencontre a été annoncée lors du dernier festival de Cannes, dans sa première édition après le scandale des abus sexuels qui a commencé avec les dénonciations contre le producteur américain Harvey Weinstein.

L’un des événements les plus symboliques de l’événement a été la présence sur le tapis rouge, le 12 mai dernier, de 82 femmes du monde du cinéma, de Jane Fonda à Claudia Cardinale ou Kristen Stewart, qui ont représenté les réalisateurs qui ont participé au festival, un chiffre minimum par rapport aux 1 688 réalisateurs.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *