Pourquoi la France dit adieu à la téléphonie fixe

Publié par Jerome le octobre 3, 2018 | Maj le octobre 3, 2018

Après 139 ans, l’opérateur historique français s’apprête à enterrer définitivement le réseau téléphonique traditionnel. La ligne fixe cessera d’être commercialisée en novembre et cessera de l’être en 2023. A partir du 15 novembre, les Français ne pourront plus demander l’installation d’une ligne téléphonique fixe à l’opérateur historique Orange (ex France Télécom). Si vous voulez un téléphone à la maison, vous devez en choisir un qui fonctionne sur Internet avec la technologie IP. Cinq ans plus tard, le réseau commencera à disparaître complètement, ville par ville.

La fin du téléphone fixe

Ainsi, la prise en T présente dans tous les foyers français deviendra une relique, 139 ans après la création du premier réseau téléphonique à Paris. Il y a actuellement 20 millions d’utilisateurs de téléphonie fixe en France, chiffre qui a été divisé par deux depuis 2012. Lassés des appels à domicile à des fins commerciales et des accros du téléphone portable, les Français ont progressivement abandonné l’ancien RTC (Commuted Telephone Network). Reste à savoir quelle réponse sera donnée aux 9,4 millions d’abonnés à la téléphonie fixe qui n’ont pas accès à l’Internet. La société Orange proposera comme solution à tous ses utilisateurs une “boîte”, un dispositif d’accès aux services de téléphonie, de télévision par câble et au web en général.

“Nous n’avons observé aucune réticence à l’égard de cette technologie ni aucun souci pour son installation.”

C’est un défi surtout pour les personnes âgées, moins familières avec cette technologie et très dépendantes de la téléphonie fixe. Pour eux ” il y aura un équipement simplifié “, déclare Laurent Benatar, directeur du Système d’Information d’Orange, dans une déclaration au Parisien. Les entreprises françaises, dont 70% utilisent encore l’ancien réseau, devront adapter leurs systèmes de communication par fax, d’alarme, de paiement par carte ou d’appel d’urgence.

Orange est optimiste. Elle a mené une expérience pilote en Bretagne, où 14 localités testent la vie sans téléphonie fixe. “L’opération est un succès. Nous n’avons observé aucune réticence d’aucune sorte à l’égard de cette technologie ni aucune inquiétude quant à son installation “, déclare l’entreprise. L’un des effets secondaires bienvenus pour les partisans de cette évolution est qu’elle permettra d’étendre l’accès à Internet aux régions éloignées qui ne sont pas encore couvertes par cette technologie.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *