En France, ils construisent un château médiéval en utilisant des techniques médiévales.

Publié par Jerome le octobre 14, 2018 | Maj le octobre 14, 2018

Visiter n’importe quel bâtiment médiéval conduit à la même question récurrente : “Comment ont-ils fait ? De grandes fortifications comme la Tour de Londres ou de belles cathédrales comme Léon sont des prodiges de l’architecture, impressionnants même de notre vision du XXIe siècle. Comprendre avec quelles techniques et quels matériaux ont été construits est complexe. En France, cependant, il y en a qui ont proposé de le faire, comment ? construire un château médiéval en utilisant des techniques médiévales.

Un château construit comme à l’époque

Le bâtiment en question a été baptisé Guédelon Château Fort, et est situé dans une forêt isolée située aux confins de la Bourgogne, un ancien et puissant état européen. Le projet a été initié en 1997 par Michel Guyot, propriétaire d’un château dans une villa voisine. Guidé par la théorie de l’archéologie expérimentale, qui invite les chercheurs à vivre des situations et des processus de première main plutôt que de les recréer par son étude théorique, Guyot a décidé de lancer le projet de Guédelon en restaurant sa propriété. Par la main de Jacques Moulin, architecte à la tête du projet qui a conçu le château inspiré des fortifications des XIIe et XIIIe siècles, le projet a franchi des étapes importantes au cours de ses presque deux décennies d’existence. Une grande tour et la salle principale sont déjà en place. Tout ce que nous pouvons voir sur les photos a été fait en respectant au millimètre près les conditions de travail médiévales. Le bâtiment est composé de bois, de pierres et de chaux, et les matériaux ont été obtenus dans les forêts et les carrières avoisinantes, comme on le faisait au Moyen Âge.

En même temps, les travailleurs portent des vêtements d’époque et leurs conditions de travail sont similaires. Plus d’une demi-cinquantaine de travailleurs participent au projet, en plus de deux cents bénévoles. Théoriquement, la fortification sera achevée d’ici 2020. L’histoire est fascinante : parallèlement à sa construction, une trame de fond fictive a été articulée. Le château appartenait donc à Guilbert de Guédelon, un noble local, et les travaux commencèrent en 1226.

L’objectif de ce dernier détail n’est pas anodin : la position sociale du noble permet aux ouvriers de concevoir le château autour de leurs besoins et de leurs possibilités, de mieux comprendre le processus de construction. Le projet n’est pas seulement un beau défi architectural, mais aussi un excellent exercice de recherche historique, car il permet de faire la lumière sur une période souvent mal comprise et objet de clichés et de stéréotypes flous.

Il peut être visité, au cas où vous êtes intéressé et visitez cette partie de la France. Il comprend un restaurant médiéval, et l’accès est autorisé à une partie des salles déjà construites. En plus de ce qui précède, Guédelon cherche à promouvoir le tourisme et l’activité économique dans une région rurale et peu peuplée. Des décennies après son lancement, il a réussi à attirer environ 300 000 visiteurs par an. Enfin, il s’agit d’un projet social, car il emploie de nombreux jeunes en risque d’exclusion sociale. Ils y apprennent un métier et mettent en pratique leurs connaissances (médiévales).

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *