La France alloue 350 millions d’euros pour promouvoir l’utilisation du vélo

Publié par Jerome le octobre 3, 2018 | Maj le octobre 3, 2018

La France est l’un des pays d’Europe où ce moyen de transport est le moins utilisé, reconnu pour ses avantages en termes de santé et d’environnement. Le gouvernement a lancé un plan pour encourager les gens à changer leurs habitudes. En avril, plus de 200 parlementaires avaient réclamé un “grand plan vélo”. Vendredi 14 septembre dans la ville d’Angers, le Premier ministre Edouard Philippe, la ministre des Transports Elisabeth Borne et le ministre de la Transition écologique François de Rugy ont détaillé un total de 25 mesures destinées à accroître leur utilisation dans toute la France.

Un grand plan vélo en France

“De nombreux territoires ne disposent toujours pas d’un bon réseau de pistes cyclables pour se déplacer en douceur et en toute sécurité “, déclare le gouvernement français. Pour remédier à ce problème, elle encourage la création d’un fonds de cofinancement, avec les autorités locales, des infrastructures qui peuvent assurer la continuité des pistes cyclables.

Ce fonds sera doté de 350 millions d’euros sur sept ans, soit 50 millions d’euros par an. Une attention particulière sera accordée à la question des ponts, tunnels et intersections routières. Pour plus de sécurité, des espaces réservés aux vélos seront créés entre les feux de circulation et la ligne où les voitures doivent s’arrêter.

En outre, elle cherchera à développer le trafic bidirectionnel dans les villes, en le généralisant sur des itinéraires limités à 50 km/h, au lieu de 30 km/h à l’heure actuelle.

Le vélo dans les écoles et les entreprises

Chaque étudiant de première année d’université (10-11 ans) devrait savoir utiliser un vélo de façon autonome d’ici 2022, grâce aux programmes scolaires sur leur pratique et le code du parcours.

Leur utilisation dans les entreprises est également encouragée par la création d’une “subvention vélo” aux frais de l’employeur. Une mesure optionnelle qui peut atteindre 400 euros par an. L’Etat, pour sa part, le mettra en œuvre pour ses agents à partir de 2020, pour un montant maximum de 200 euros.

Pour lutter contre le vol, chaque nouveau vélo aura un numéro de plaque d’immatriculation. Le gouvernement demande également à la SNCF de construire des garages sûrs dans les gares, tandis qu’à partir de 2019, l’emplacement d’un parking dédié devra être pris en compte dans la construction de nouveaux bureaux ou logements.

Il s’agit du troisième plan vélo, mais avec ces mesures, le gouvernement cherche à tripler l’utilisation de ce moyen de transport sur les trajets quotidiens des Français, pour atteindre 9% en 2024. Aujourd’hui, moins de 2% des déplacements domicile-travail se font à vélo.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *