Ce n’est pas votre année, ni celle des investisseurs. La volatilité des marchés entraîne les fonds d’investissement espagnols en 2018 vers leur pire performance depuis 2012 – et depuis 2008 en termes de rendements annuels. Selon les chiffres publiés par Inverco, les actifs qu’ils gèrent ont diminué de 4 218 millions d’euros sur l’ensemble de l’année, soit 1,6% de moins. Et une perte monétaire de 4,6 % s’est accumulée au cours de l’année, ce qui n’a pas été le cas depuis cette année 2008 fatidique qui a coïncidé avec la chute de Lehman Brothers. Des réminiscences du passé avec des menaces du présent.

La tendance à la baisse de la richesse

La tendance à la baisse de la richesse gérée n’a pas été observée sur le marché intérieur depuis 2012 ; en bref, depuis le pire de la crise économique. Cette année-là, le bilan de l’année était inférieur de 5,4 milliards d’euros à celui de l’année précédente, soit une réduction de 4,23 % en glissement annuel.

Depuis les six dernières années, la tendance a été positive avec des valeurs très variables dans chaque période… jusqu’en 2018, elle a donné un bain de réalité aux marchés, qui ont fortement déprécié les actifs des fonds.

Cependant, au début de l’année rien ne permettait d’annoncer une diminution de la hausse en décembre. Cette année a commencé avec des nouvelles encourageantes comme il a augmenté de 1,3% en Janvier, mais le passage des mois et la montée des tensions mondiales ont ruiné le début de l’année.

Le volume des actifs

Ce Décembre, selon les données Inverco, le volume des actifs a subi un ajustement de 6.233 millions, 2,4% moins que le mois précédent, pour atteindre € 258.905 millions en termes d’actifs. La courbe des actifs sous gestion s’inverse déjà. Au lieu d’augmenter, les experts se demandent maintenant à quoi ressemblera l’automne. Et les réminiscences des années les plus sombres de la récession planent déjà sur les investisseurs.

En termes de rentabilité, la chance n’a pas souri non plus aux fonds espagnols. En décembre, ils ont enregistré un rendement négatif de 1,7 % et, pour l’ensemble de l’année, de 4,6 %. En d’autres termes, les pourcentages de pertes. Tout ceci est attribué, selon Inverco, à la situation actuelle des marchés, avec un accent particulier sur les actions en raison de la mauvaise performance du marché boursier mondial. La politique américaine, les tensions de Donald Trump avec la Réserve fédérale, la guerre commerciale, la mauvaise gouvernance de certains pays européens…. ont amélioré la bonne santé des fonds nationaux.

Telle est la raison pour laquelle en 2017, le rendement cumulé était de 2,64%. La dernière année a été positive, portant le total à six ans avec cette tendance. Juste au moment où les perspectives des fonds semblaient définitivement rebondir, elle a de nouveau frappé un secteur qui dépend de l’avenir des marchés. Aujourd’hui, plus que jamais. Un oeil sur la politique et l’autre sur les parcs du monde.

You may also like

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici