Les feux en Australie on actuellement déjà causés beaucoup de dégâts. On compte la perte plus d’un million d’animaux et 27 humains. Plus de 10 millions hectares de terre ont été ravagés par les flammes, soit plus que les feux de la forêt amazonienne en 2019.

Ca n’est pas nouveau, la saison des feux a lieu tous les ans en Australie. Mais la crise climatique en augmente les risques et fait commencer la saison plus tôt chaque année, les feux sont aussi de plus en plus destructeurs. Avec un printemps de 2019 noté comme le record de sécheresse et de chaleur. L’été de Décembre 2019 le record de température du pays a été atteint et dépassé.

Ce que l’on faire chaque jour contre la crise climatique

Un quart des émissions de gaz a effet de serre est dut à l’utilisation et abus de notre environnement et n’est plus viable. La crise climatique atteint tout le monde et les choix que nous opérons au quotidien on un impact dessus directement dans les régions ou nous habitons mais finissent aussi par se répercuter de l’autre côté du globe.

Dans les faits

Une étude menée par les chercheurs d’oxford sur 40 000 fermes dans 119 pays regroupant 1530 études et a comparé l’élevage intensif, l’élevage bio et l’agriculture des plantes. Et leur conclusion est que : “Un régime vegan est probablement le seul moyen de grandement réduire notre impact sur la planète”.

Pas seulement au niveau des gaz à effet de serre, mais aussi sur l’acidification du sol, la destruction des sols et le gaspillage de l’eau.

L’industrie de l’élevage des animaux pour la consommation est la 2ème industrie la plus polluante au monde et est plus polluante que tous moyens les transports réunis. Il faut plus de 11 000 litre d’eau pour faire 500 grammes de viande, là où un régime végétal ne nécessite que un tiers de cette quantité d’eau.

L’Australie a voulu tuer des milliers de chameaux sauvages pour préserver l’eau quand l’élevage industriel, lui, fournis des millions de litre d’eau pour élever des animaux en captivité.

Dans le futur il se pourrait que l’eau soit source de guerre et ce que l’on voit là n’est que le début

Par ailleurs tous les animaux enfermés dans ces fermes ont été laissés à l’abandon par leurs éleveurs lorsque les feux ont débutés, n’ayant alors aucune chance de s’échapper, laissés seuls à leur sort et ajoutant aux nombreuses vies perdues.

Une opportunité de faire mieux

Les crises climatiques augmentent et sont de plus en plus catastrophiques, alors que le cycle vicieux dans lequel la société est perdure entrainant notre monde à sa chute.

Il faut repenser la manière dont nous vivons et la manière dont notre société fonctionne.

Si la tâche semble énorme il faut savoir que nous avons en réalité tous le pouvoir de faire quelque chose et que ce sont nos actions qui ont un impact réel. Ce que nous achetons, la manière dont nous vivons, la réponse pour éviter le drame pourrait bien se trouver dans nos assiettes. Si nous ne faisons rien qui le fera? Et si nous n’agissons pas maintenant quand le ferons-nous?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici