Facebook teste la réintroduction des résultats sponsorisés afin que certaines publicités apparaissent dans les premières positions des recherches au sein de la plate-forme et dans le Marketplace pour les recherches mobiles.

Promouvoir certaines publicités

Cette façon de promouvoir certaines publicités est en concurrence directe avec le système Google Adwords, il est donc une lutte acharnée pour saisir le trafic. Facebook a déjà introduit ces résultats commandités en 2012, mais a cessé d’offrir ce service l’année suivante.

Ces annonces apparaissent dans les premières positions des recherches et indiquent que ces contenus sont payés par le label “Sponsored”

Actuellement, le réseau social teste ces annonces uniquement avec un groupe d’annonceurs appartenant au secteur automobile, aux petites entreprises et au commerce électronique aux États-Unis et au Canada.

Ces annonces apparaîtront dans le fil d’actualité avec un titre, une image, un petit texte et un lien pour rediriger l’utilisateur vers des liens externes.

Les annonces seront étiquetées Parrainées

La société n’a pas encore montré les captures d’écran de ces annonces car elle prétend qu’elle est toujours en train de concevoir l’image finale que ces annonces auront. De plus, les annonces seront étiquetées “Parrainées” afin que les utilisateurs sachent que l’annonce répond à ces résultats sponsorisés et qu’elle sera soumise aux mêmes contrôles de transparence que les autres supports publicitaires.

L’évolution de ces résultats commandités pourrait représenter une nouvelle source de revenus pour l’entreprise, qui a vu comment, malgré la croissance continue de l’entreprise, le rythme des bénéfices a ralenti ces dernières années.

Revenus de 33 % au troisième trimestre 2018

Au troisième trimestre de 2018, Facebook a augmenté ses revenus de 33 %, un chiffre nettement inférieur à 49 % pour la même période en 2017 et 59 % en 2016. De plus, ce ralentissement a eu des répercussions sur la valeur boursière de l’entreprise qui a vu la valeur de ses actions fluctuer à la baisse.

De Facebook, ils indiquent qu’il faudra attendre de voir comment ces résultats commandités évoluent et quel est leur impact sur les annonceurs et les utilisateurs des réseaux sociaux pour que ce produit soit disponible dans les autres pays.

Noter cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici