La plate-forme présidée par Mark Zuckerberg n’aura plus besoin de ces données et de la manière obligatoire d’activer le système de vérification en deux étapes.

À quoi servent les données personnelles qu’on nous demande sur Facebook ?

C’est l’âge des données personnelles. L’intimité. Le moment de la prise de conscience des informations que chacun dépose dans les services numériques. Et, en tant que telle, leur protection est l’option raisonnable, bien que les cybercriminels aient toujours une longueur d’avance sur les utilisateurs. Facebook, plongé dans une catharsis entrepreneuriale, est une fois de plus sous le feu des projecteurs.

De nouveaux rapports révélés par plusieurs experts assurent que le réseau social, le plus grand au monde, peut avoir utilisé les numéros de téléphone que les utilisateurs ont entré pour activer le système de vérification en deux étapes pour “d’autres fins”, des sources ponctuelles à proximité de l’entreprise à “The Guardian.

Il y a d’autres soupçons, selon les doutes exprimés par les experts. La plate-forme, comme on pourrait le croire, réutilise le numéro de téléphone mobile pour améliorer son outil de recommandation du profil utilisateur. Jeremy Burge, modérateur de la page “Emojipedia” sur Facebook, a remarqué une circonstance ; il dit même qu’une fois que l’utilisateur a saisi ces données très personnelles, elles ne peuvent plus être effacées. “En général, je donne le bénéfice du doute “, reconnaît Burge, qui tient pour acquis que ” Facebook considère le numéro de téléphone comme un moyen d’unifier ses ensembles de données et ce genre de chose ne leur donne pas une grande crédibilité quand vient le temps de fournir un chiffre.

Désormais, les utilisateurs qui ont déjà ajouté leur numéro de téléphone pour des raisons de sécurité sont confrontés à un paramètre de confidentialité qui leur demande qui peut les rechercher en utilisant ce numéro. Les options sont “tout le monde”, “amis d’amis” ou “amis”. Et, selon les faits dénoncés, il n’y a pas d’option pour interdire cette utilisation, suggèrent les médias spécialisés “Gizmodo”.

Cette fonctionnalité, optionnelle depuis relativement peu de temps malgré son lancement officiel en 2011, garantit en principe la sécurité des utilisateurs en disposant de deux identifiants pour accéder aux profils. Une circonstance qui contrevient, cependant, aux tentatives ou suggestions constantes du service numérique Facebook de “convaincre” l’utilisateur de fournir leur numéro.

Facebook, dans sa défense, s’assure que les utilisateurs peuvent choisir qui peut être recherché par leur numéro de téléphone et que ce n’est pas une nouvelle configuration. “Le paramètre s’applique à n’importe quel numéro de téléphone que vous avez ajouté à votre profil et n’est spécifique à aucune fonction”, affirment des sources de l’entreprise dans des déclarations aux médias “TechCrunch”.

WhatsApp, une application de messagerie appartenant également à Facebook, utilise également le numéro de téléphone comme principal moyen d’activer un compte et de le connecter à votre service. Facebook a toujours eu une stratégie pour intégrer davantage les deux services, bien qu’elle ait rencontré certains obstacles en ce qui concerne les autorités de réglementation de la protection des données.

Noter cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici