Les États-Unis commencent à voter lors d’élections législatives historiques

Publié par Jerome le novembre 6, 2018 | Maj le novembre 6, 2018

Les États-Unis ont commencé à voter à 6 heures du matin sur la côte est du pays, à midi dans la péninsule espagnole. Les premiers à ouvrir leurs bureaux de vote ont été les États de la côte est du pays, dont la Virginie et New York. Les votes ne seront comptés qu’à 19 heures, heure locale, mercredi à 1 heure, en Espagne. Les dernières urnes, en Alaska, ferment à 01h00, donc le résultat final ne sera connu qu’après 07h00, mercredi matin, heure espagnole.

Les démocrates en phase de renverser la tendance ?

La preuve de l’importance de ces élections est que, comme l’ont révélé les gouvernements des 50 États hier soir, 30 millions de personnes ont voté par anticipation, soit huit millions de plus que lors des précédentes élections partielles en 2014. 235 millions d’Américains sont appelés aux urnes.

Les élections de mardi renouvellent l’ensemble de la Chambre des représentants, un tiers du Sénat et les gouverneurs de 36 États, dont New York, la Floride, la Californie et le Texas. En outre, plusieurs États soumettent à référendum l’approbation de l’utilisation de la marijuana à des fins autres que le traitement médical ou l’interdiction des subventions publiques aux hôpitaux qui pratiquent l’avortement.

Derniers sondages

Les derniers sondages prévoient une majorité de votes démocrates, ce qui permettrait au parti d’opposition de reprendre au moins le contrôle de la Chambre des représentants. Au Sénat, les républicains détiendraient la majorité, selon ces mêmes sondages. Ceux-ci, cependant, avaient déjà tort en 2016 quand ils ont pris Hillary Clinton comme vainqueur.

Le président Donald Trump a participé hier à trois rassemblements dans l’Ohio, le Missouri et l’Indiana, au cours desquels il a déclaré considérer ces élections législatives comme un référendum sur sa gestion. “Bien que mon nom ne figure sur aucun bulletin de vote lors de cette élection, je ne doute pas qu’il s’agisse d’un référendum sur tout ce que nous avons réalisé au cours de ces deux années “, a déclaré M. Trump hier soir en Indiana. Sous sa présidence, le chômage est tombé à un plancher historique de 3,7 % et les salaires ont augmenté, en moyenne, de 3,1 % en octobre. “Il n’y a pas eu une telle aubaine économique depuis très, très longtemps “, a déclaré le président à des milliers d’électeurs : ” Il n’y a pas eu une telle aubaine économique depuis longtemps.

L’ancien président Barack Obama a tenté de contrer la poussée de Trump en organisant plusieurs rassemblements. Hier, il est apparu par surprise dans les bureaux du Parti démocrate dans le comté de Fairfax, en Virginie et à l’extérieur de Washington. “Lors de ces élections, c’est le caractère de ce pays qui est décidé “, a dit M. Obama après avoir distribué des donuts aux volontaires. “Dans ces élections, c’est nous qui décidons qui nous sommes. Nous votons sur notre raison d’être. Nous votons sur notre comportement. Nous votons sur la façon dont nous traitons les autres.

Les démocrates ont promis de bloquer les mesures d’immigration proposées par Trump. Le président a déployé l’armée à la frontière pour contenir l’avance des caravanes de migrants demandeurs d’asile aux États-Unis et a proposé un décret visant à refuser la nationalité aux enfants des ” sans papiers ” nés dans le pays. De plus, il a besoin d’une majorité républicaine au Capitole pour achever la construction d’un mur avec le Mexique, l’une de ses principales promesses pour la campagne de 2016.

Si les démocrates prennent le contrôle de la Chambre des représentants, ils peuvent théoriquement initier la “destitution” ou la disqualification du président. C’est quelque chose qui a été essayé récemment avec Richard Nixon et Bill Clinton. Cependant, il est peu probable que cela se produise, car pour que ce processus réussisse, il faut les deux tiers du Sénat, ce qui est hors de portée du Parti démocrate. Il pourrait cependant demander à Trump ses déclarations d’impôts, qui sont encore secrètes, et l’appeler à témoigner.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *