Elections en Hesse : les partis de la grande coalition Merkel s’effondrent à nouveau

Publié par Jerome le octobre 28, 2018 | Maj le octobre 28, 2018

Les deux partis formant la Grande Coalition du gouvernement en Allemagne, la CDU de la chancelière Angela Merkel et le SPD, un parti social-démocrate, ont subi ce dimanche une chute difficile lors des élections du Land de Hesse. L’Union chrétienne-démocrate (CDU) et le Parti social-démocrate (SPD) ont obtenu respectivement 27,4% et 19,8% des voix lors des élections régionales de ce dimanche dans le Land allemand de Hesse, selon le sondage ZDF.

Merkel va devoir changé de stratégie

Les données de la deuxième chaîne de télévision publique indiquent, outre la chute prononcée des deux partis au pouvoir en coalition à Berlin, la montée des Verts, qui ont régné en coalition avec la CDU lors de la dernière législature en Hesse et qui auraient obtenu 19,7%, une hausse de 8,6 points.

La CDU a perdu près de onze points lors des élections de 2013, son pire résultat dans la région depuis 1966, un revers majeur pour le chancelier allemand.

Le SPD a perdu 10,9 points par rapport à il y a cinq ans et affiche les pires résultats dans cet État allemand depuis 1946.

L’Alternative d’extrême droite pour l’Allemagne (AfD) a remporté 12,8% des voix, soit 8,7 points de plus qu’en 2013 et entre dans la dernière des seize chambres régionales qu’elle n’avait pas encore conquises en Allemagne.

La gauche obtient 6,6% et les libéraux (FDP) 7,2%, donc ils gagnent respectivement 1,4 et 2,2 points, selon le sondage de la télévision publique ZDF.

Cette fragmentation du vote pose de sérieuses difficultés pour la formation du gouvernement et ouvre toute une série de possibilités de coalition.

Le Premier ministre de Hesse, Volker Bouffier, a déclaré qu’il s’agit d’une perte “douloureuse” de voix, qu’il prend très au sérieux. Bouffier considère cependant que le résultat des élections en Hesse a été fortement influencé par les divergences au sein de la Grande Coalition entre démocrates-chrétiens et sociaux-démocrates à Berlin, rapporte Efe.

Deux semaines après les élections en Bavière, où le CSU (parti frère de la CDU) et le SPD ont également connu un net déclin, Hesse a également suscité de grandes attentes, mettant à l’épreuve les partis de la Grande Coalition.

Combinaisons pour le futur gouvernement

La CDU pourrait répéter avec les Verts en Hesse, bien qu’ils n’aient pas la majorité absolue comme c’est le cas actuellement et qu’ils aient besoin d’un autre partenaire, par exemple les libéraux.

Mais c’est précisément cette coalition tripartite qui a échoué au niveau fédéral en septembre dernier.

Une grande coalition entre les chrétiens-démocrates et les sociaux-démocrates, comme celle qui régit le niveau fédéral à Berlin, serait également possible, même si, selon les sondages, c’est l’option la moins souhaitée par les électeurs.

Elle n’exclut pas non plus une gauche tripartite avec les sociaux-démocrates, les verts et la gauche, dirigée par le premier ou le second, ou une alliance entre sociaux-démocrates, verts et libéraux, dirigée par le SPD ou les verts.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *