Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Carte_afrique_1853.jpg

Depuis son lancement en 2016, la Fondation pour l’égalité des chances en Afrique œuvre inlassablement à la consolidation des infrastructures nécessaires au renforcement de l’État de droit et de la démocratie sur le continent.

Mohamed Ould Bouamatou : un philanthrope, un « citoyen du monde »

Lancée en 2016 par le milliardaire mauritanien, quatorze ans après l’ouverture de sa clinique ophtalmologique Bouamatou, la Fondation pour l’égalité des chances en Afrique est une ONG qui milite en faveur des Droits de l’homme et de l’amélioration des conditions de vie des populations.

Elle agit en Mauritanie, en Afrique, et est prête à aller au-delà du continent car son fondateur, Mohamed Ould Bouamatou, se définit comme un « citoyen du monde ». Reconnue d’utilité publique par arrêté royal belge, la Fondation pour l’égalité des chances en Afrique intervient dans le domaine des Droits de l’homme, l’éducation, la justice, la santé et la culture, en plus de promouvoir la transparence de la vie publique et la lutte contre la corruption en Mauritanie.

En raison du combat qu’il mène, Mohamed Ould Bouamatou a dû s’exiler en Belgique, où il a de très bonnes relations. C’est d’ailleurs depuis les locaux du Parlement européen à Bruxelles, que sa fondation pour l’égalité des chances en Afrique a été officiellement lancée avec l’aide de Me Georges-Henri Beauthier et Me William Bourdon.

Outre cette onction internationale, la fondation est soutenue par Human Rights Watch et diverses personnalités engagées dans la défense et la promotion des droits de l’homme. Citons l’ancien Commissaire européen Denis Michel et le prix Nobel de la Paix Denis Mukwege, l’homme qui répare les femmes en République Démocratique du Congo.

Mohamed Ould Bouamatou : « plus grand féministe africain » ?

Sur le terrain, Mohamed Ould Bouamatou apporte son aide aux organisations humanitaires telles que SOS MEDITERRANEE qui sauve des migrants tentant de rejoindre l’Europe au péril de leurs vies. En 2017, sa fondation participe au financement de la Plate-forme de protection des lanceurs d’alerte en Afrique (PPLAAF) en vue de soutenir les militants de l’ombre dans leur combat pour plus de démocratie et de transparence.

Le milliardaire et philanthrope mauritanien est aussi connu pour son engagement en faveur des femmes. Il est même qualifié de « plus grand féministe africain ». Originaire d’un pays où l’inégalité des sexes et l’esclavage sexuel sont les règles, Mohamed Ould Bouamatou rejette désormais la chosification des femmes.

C’est pourquoi il soutient toutes les initiatives en faveur de leur émancipation. Il apporte ainsi son appui à l’Association des Femmes chefs de famille et sa présidente Aminetou Mint El-Moctar, activiste féministe. Pour lutter contre la mortalité maternelle, il construit en 2004 une extension de la maternité de l’Hôpital Cheikh Zied à Nouakchott.

Mohamed Ould Bouamatou s’est fait d’abord connaître par sa clinique ophtalmologique créée en 2001. Chaque année, elle opère gratuitement de la cataracte des milliers de patients venus d’Afrique de l’Ouest.

L'actualité :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici